Actualités
04:50 8 avril 2014 | mise à jour le: 8 avril 2014 à 04:50 Temps de lecture: 3 minutes

Un troisième siège pour Québec solidaire

ÉLECTIONS – La lutte aura été serrée tout au long du dépouillement des votes, mais Québec solidaire (QS) a réussi son pari d’envoyer un troisième député à l’Assemblée nationale en la personne de Manon Massé, qui représentera la circonscription Sainte-Marie-Saint-Jacques, située à Montréal.

Talonnée jusqu’à la dernière minute par Anna Klisko du Parti libéral du Québec (PLQ), la candidate de QS l’a finalement emporté par une très faible majorité de quelques dizaines de voix. Elle rejoint ainsi ses collègues Françoise David (Gouin) et Amir Khadir (Mercier), tous deux réélus avec une confortable majorité sur leurs plus proches rivaux, Louise Mailloux du Parti québécois (PQ) dans le premier cas, et Richard Sagala du PLQ dans le deuxième cas.

Le nouveau coporte-parole de la formation politique, Andrès Fontecilla, s’est quant à lui hissé jusqu’à la deuxième place, derrière Gerry Sklavounos du PQ. Fontecilla marque ainsi le troisième meilleur pointage pour QS dans la province.

Résultats dans la région de Québec

«Notre pourcentage augmente, un peu partout dans les circonscriptions, […] on sort de Montréal», s’est réjouie Marie-Ève Duchesne au rassemblement de QS au Cercle. La candidate de Taschereau elle-même a vu le pourcentage de votes pour QS augmenter dans sa circonscription, terminant certes en quatrième place, mais néanmoins avec quelque 15 %. Si tous ses collègues de la région de Québec ont fini également quatrième, ils ont, en majorité, affiché des pointages frôlant les 4 %.

Autre candidat à se démarquer dans la région de Québec, Sébastien Bouchard a réussi à convaincre un peu plus de 11 % d’électeurs de Jean-Lesage à voter pour «un Québec vert, un Québec de justice sociale, un Québec plus libre», a-t-il commenté. Satisfait de la croissance de QS en nombre de membres et de votes, il s’est dit néanmoins déçu du «système antidémocratique» actuel qui défavorise les petits partis: «Nos votes ne s’expriment pas en nombre de personnes à l’Assemblée nationale», déplorait-il.

Il regrette également le réflexe du vote stratégique, qui a pu coûter des votes à son parti: «Il y a des personnes qui auraient voulu voter Québec solidaire, qui ont voté pour le Parti québécois, et qui finalement ont perdu leur vote», estime-t-il. Pour Marie-Ève Duchesne, le message de la population est clair: «Ce qu’on dit actuellement au Parti québécois, c’est qu’il n’a pas rendu ce qu’on attendait de lui. La Charte, ce qui semblait être une élection sur la Charte, la réponse est très claire de l’ensemble de la population», a-t-elle réagi relativement à la perte de vitesse du parti de Pauline Marois.

Et maintenant?

Avec un troisième siège à l’Assemblée nationale, quelle est la suite des choses pour QS? «On est vraiment un parti implanté dans les quartiers, dans les milieux […] Chaque fois qu’il sera question de protéger l’environnement, de construire de la justice sociale, d’essayer de construire un Québec indépendant, on sera au rendez-vous», promet Sébastien Bouchard.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Au rassemblement de Québec solidaire au Cercle, Sébastien Bouchard, candidat défait dans Jean-Lesage, s’est dit satisfait de voir que le nombre d’appuis pour son parti augmente. (Photo: Viviane Asselin)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *