Actualités
22:06 28 octobre 2013 | mise à jour le: 28 octobre 2013 à 22:06 temps de lecture: 3 minutes

Tragédie du 30 juillet 1974: un appui politique bienvenu

Les survivants et les familles des victimes de la tragédie du 30 juillet 1974 à Valcartier peuvent enfin espérer: ils ont obtenu l’appui du Nouveau Parti démocratique (NPD). Des députés, dont l’élue de Portneuf-Jacques-Cartier et porte-parole adjointe en matière de Défense, Élaine Michaud, demandent au ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson, d’autoriser une enquête de l’Ombudsman du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes sur la tragédie.

En juillet 1974, six cadets ont été tués et une soixantaine de personnes blessées lorsqu’une grenade a explosé à la base militaire de Valcartier. Les enfants assistaient à un cours sur la sécurité des explosifs. Après plusieurs années de souffrances et des procédures judiciaires onéreuses pour certains, l’espoir renaît pour le Comité compagnie D Camps de Cadets 1974.

Un rapport d’enquête pourrait amener éventuellement des excuses, un dédommagement ou une reconnaissance officielle de blessures physiques ou psychologiques. Mais avant de rêver, le porte-parole du comité, ancien résident de La Cité-Limoilou et militaire à la retraite étant en fonction lors de la tragédie, Charles Gutta, veut attendre avant de se réjouir. «Une fois que l’enquête sera complétée…», laisse-t-il planer.

La sortie publique des néo-démocrates constitue une première victoire puisque Charles Gutta n’en est pas à sa première démarche auprès d’élus. «Depuis 2005, je tente d’avoir quelqu’un pour avoir une oreille attentive. […] Ils ont fait un ouvrage énorme, le NPD», mentionne l’homme ayant aussi subi des séquelles.

«Ce sont des événements qui se sont passés il y a longtemps. Les choses sont différentes. On demande qu’il y ait une enquête de la part de l’Ombudsman pour qu’ensuite, on puisse faire des démarches nécessaires pour aider les survivants ainsi que les familles, et que de telles tragédies ne se reproduisent jamais», a expliqué l’élue de Portneuf-Jacques-Cartier et porte-parole adjointe en matière de Défense, Élaine Michaud.

Journée de commémoration et hommage aux victimes

Depuis huit ans, un hommage aux victimes est organisé en juillet à Québec. Charles Gutta a réussi avec les années à joindre près de 80 survivants ou membres des familles de victimes pour les regrouper. Le groupe se rassemble annuellement et en 2014, il s’agira du 40e anniversaire de la tragédie. (I.C.)

Pour en savoir plus: Tragédie de l’été 1974 à Valcartier: Des cadets confient leur traumatisme

Le Jacques-Cartier, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *