Actualités
21:38 27 septembre 2013 | mise à jour le: 27 septembre 2013 à 21:38 temps de lecture: 2 minutes

Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier se dote d’une politique familiale

Les familles et les aînés sont au cœur des préoccupations de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. La forte croissance démographique de ces dernières années a amené la municipalité à se doter d’une politique des familles et des aînés, qui s’accompagne d’un plan d’action triennal.

Depuis 2000, la population a quasiment doublé dont une hausse plus marquée de près de 30 % au cours des cinq dernières années. Avec une moyenne d’âge de 35,5 ans, Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier peut se targuer d’être la deuxième plus jeune municipalité de 5 000 habitants et plus au Québec.

Le visage démographique de la municipalité démontre que les 50 ans et plus représentent près de 28 % de la population, et les jeunes de moins de 19 ans, près de 26 %. Les enfants de 9 ans et moins représentent 63 % des jeunes sur le territoire. Le nombre d’enfants d’âge scolaire est en forte hausse au niveau primaire.

Cinq champs d’intervention

Par cette politique, la Ville souhaite soutenir l’épanouissement des familles et des aînés. Pour cela, elle a choisi cinq champs d’intervention.

Cette politique touche la santé et les services, l’aménagement du territoire et la sécurité publique, les loisirs et la vie communautaire, le transport et l’habitation et enfin, l’administration, la communication et l’information.

Cette politique contient, dans son plan triennal 2014-2016, «25 orientations et plus de 90 actions ont été envisagées», précise le maire, Pierre Dolbec.

La Ville veut jouer le rôle de leader, de catalyseur et de facilitateur pour maintenir un milieu de vie favorable aux familles et aux aînés.

Il aura fallu près de deux ans de travail pour que le comité établisse cette politique. Elle résulte d’une vaste consultation publique. «Cette politique devient mon bébé», assure avec humour Pierre Dolbec, qui souhaite également s’occuper la politique culturelle de la ville.

Un comité de suivi établira, en novembre prochain, les priorités d’actions. «Une fois le plan d’action établi, je suis convaincu que nous serons aptes à réaliser ce défi qu’est la politique des familles et des aînés», conclut la maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

Le Jacques-Cartier, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *