Le Jacques-Cartier
14:26 3 décembre 2021 | mise à jour le: 3 décembre 2021 à 14:26 Temps de lecture: 4 minutes

Projet de cercle d’écriture à Lac-Beauport

Projet de cercle d’écriture à Lac-Beauport
Photo: iStockDominic Harvey a été agréablement surpris de voir qu’il a l’appui de plusieurs autres écrivains amateurs pour son projet de cercle d’écriture.

Plusieurs personnes ont démontré de l’intérêt pour la création d’un cercle d’écriture dans un café de Lac-Beauport. L’instigateur du projet, Dominic Harvey, ne s’attendait pas à autant d’enthousiasme lorsqu’il a fait part de son idée sur les réseaux sociaux.

«Je ne pensais pas qu’il y avait autant d’écrivains amateurs dans le secteur, ça fait plaisir de voir que mon concept a fait réagir autant. Je connaissais la vocation sportive de Lac-Beauport, mais j’ignorais que la municipalité regorgeait de plusieurs créateurs et artistes», explique le professeur de francisation auprès des fonctionnaires de l’État.

Il affirme que depuis qu’il a fait part de son projet sur le groupe Facebook Les amis du Lac-Beauport, une bonne dizaine de curieux lui ont écrit en privé pour signifier leur intérêt ou pour saluer l’initiative. M. Harvey s’est directement mis à la recherche d’un local qui serait disposé à accueillir les membres du futur cercle d’écriture à deux reprises par mois.

«J’ai commencé à faire des démarches auprès des cafés d’ici, mais c’est certain que c’est plus difficile, parce que certains d’entre eux n’ont plus de salle à manger en raison de la pandémie ou ne l’ont toujours pas réouverte par manque de personnel, raconte-t-il. On va regarder dans les alentours, soit à Stoneham, à Lac-Delage, à Sainte-Brigitte-de-Laval ou même à Charlesbourg. L’important c’est de trouver quelques endroits qui veulent de nous, afin de faciliter la recherche d’inspiration.»

Entraide

D’après Dominic Harvey, le fait d’écrire entouré d’autres plumes amateurs compte de nombreux avantages. «On a souvent en tête le cliché de l’auteur qui travaille seul dans son bureau, dans une ambiance un peu étrange, mais je pense que de s’entourer d’autres écrivains est un excellent moyen de se décomplexer face à cet exercice. Souvent, les gens qui mettent leurs idées sur papier éprouvent du doute, de la gêne, voire parfois de la honte, à pratiquer cette activité hors du commun. De voir que d’autres aux alentours font exactement la même chose permet de relativiser et de constater qu’on est tous dans le même bateau», fait valoir celui qui a lancé le Cercle d’écriture de la ville de Québec, en juillet 2020.

L’enseignant s’est inspiré d’un concept qu’il a expérimenté lors d’un séjour au Royaume-Uni pour l’adapter aux réalités de la région. «J’ai eu l’occasion de passer du temps avec d’autres écrivains amateurs pendant mon passage en Angleterre et j’ai trouvé ça extrêmement stimulant. On passait plusieurs heures par semaine à créer dans un café et à travailler en collaboration. Les gens n’hésitaient pas à se poser des questions, à faire relire des passages et à donner leur opinion sur les écrits des autres. J’ai trouvé que c’était très formateur et j’avais envie de mettre la même chose en place à mon retour», poursuit-il.

Ainsi, il y a environ un an et demi, l’auteur amateur a mis sur pied le Cercle d’écriture de la ville de Québec. Malgré des débuts compliqués par les restrictions de rassemblement liées à la Covid-19, le projet a pris de l’ampleur et le groupe compte une centaine de personnes, dont plusieurs reviennent tous les mois.

«On a vraiment créé une belle communauté et j’invite les gens qui le désirent à venir faire un tour. Tous les styles d’écriture sont les bienvenus, que ce soit de la poésie, du théâtre, un roman, des chansons, un essai ou une thèse par exemple. L’entrée est gratuite et c’est une bonne manière de se faire rassurer et de gagner en confiance par rapport à ce qu’on écrit», conclut Dominic Harvey.

«Écrire en communauté, c’est une bonne façon de rencontrer de nouvelles personnes et de trouver l’inspiration. Dans une période difficile qui perdure, c’est un bon moyen de briser l’isolement.»

-Dominic Harvey

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.