Le Jacques-Cartier
11:54 12 novembre 2021 | mise à jour le: 12 novembre 2021 à 11:54 Temps de lecture: 3 minutes

Légitimité retrouvée pour Pierre Dolbec

Légitimité retrouvée pour Pierre Dolbec
Pierre Dolbec, maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. /Photo Métro Média – Archives

Le maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, Pierre Dolbec, a remporté l’élection municipale 2021 en obtenant les faveurs de plus du deux tiers des citoyens de la municipalité qui ont voté. «C’est un très grand soulagement de voir que les résidents de Sainte-Catherine veulent que l’on continue le travail en cours depuis de nombreuses années», constate-t-il.

M. Dolbec avait été élu par acclamation en 2017, puisqu’aucune autre personne n’avait déposé sa candidature. «Pendant mon dernier mandat, j’ai vu des commentaires sur les réseaux sociaux qui m’ont poussé à me demander si je méritais la confiance des gens. Est-ce que j’aurais gardé mon poste si quelqu’un s’était présenté contre moi? C’est certain que ça me trottait dans la tête», confie celui qui est arrivé à la mairie lors d’une élection partielle, en 2012.

Contrairement à ce que son entourage aurait pu croire, Pierre Dolbec a accueilli l’occasion de faire campagne à bras ouverts. «Les gens autour de moi pensaient que je voulais être élu sans opposition, mais ce n’était pas le cas. Je suis très content d’avoir pu rencontrer les citoyens pour en apprendre davantage sur leurs inquiétudes et leurs besoins. Le fait d’avoir été choisi par les gens pour défendre leurs intérêts me fait chaud au cœur et je me sens d’attaque pour la suite.»

Le maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier croit que le fait d’avoir reçu l’appui d’une forte majorité de la population ajoute de la crédibilité aux projets sur lesquels lui et son équipe plancheront au cours des prochaines années. Il dit avoir reçu une multitude de félicitations de la part de ses concitoyens dans les derniers jours.

Du pain sur la planche

Parmi les dossiers primordiaux aux yeux de Pierre Dolbec, les problèmes de circulation sur la route de Fossambault (route 367) trônent certainement au sommet. «Ça fait sept ans qu’on travaille à arranger ce problème-là. C’est une route qui est sous juridiction provinciale, donc notre champ d’action est limité, mais on veut trouver de nouvelles alternatives», explique-t-il.

L’homme d’affaires envisage l’ajout d’une rue parallèle à celle qui pose problème aux automobilistes entre du Levant et Edward-Assh, afin de permettre aux résidents du développement Olympia de quitter la route principale plus rapidement et ainsi alléger l’heure de pointe de plusieurs centaines d’automobiles dans la zone problématique.

«J’ai une bonne relation de travail avec les responsables du dossier au ministère des Transports. On va faire tout ce qu’il faut pour arriver à trouver une solution. C’est une situation qui a assez duré et ça nuit au développement de la municipalité», poursuit le maire.

Il soutient également que la construction d’une école secondaire, la transformation des alentours de l’église Sainte-Catherine en place citoyenne et le développement du parc du Grand-Héron font tous partie des projets qu’il compte mener à bien au cours du prochain mandat.

«Les gens ont choisi la continuité et c’est ce que je vais leur offrir. On m’a répété à plusieurs reprises de mener mes projets en cours à bien et c’est exactement ce que je compte faire.»

-Pierre Dolbec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *