Le Jacques-Cartier
17:16 4 novembre 2020 | mise à jour le: 19 janvier 2021 à 17:29 temps de lecture: 3 minutes

Hydro-Québec augmente la capacité de son réseau vers Stoneham

Des travailleurs en train d’installer les six nouveaux câbles ayant une capacité de charge plus importante. /Photo Métro Média – Alain Couillard
Hydro-Québec remplace certains câbles électriques souterrains par d’autres, plus performants. /Photo gracieuseté – Hydro-Québec
Une partie des camions utilisés pour l’installation des nouvelles lignes électriques. /Photo Métro Média – Alain Couillard
La pose de câbles souterrains dans le secteur du boulevard Henri Bourassa près du Chemin du Lac-Beauport. /Photo Métro Média – Alain Couillard
L’un des câbles installés par les équipes d’Hydro-Québec. /Photo Métro Média – Alain Couillard
La compagnie saguenéenne Hydrep collabore pour la première fois avec Hydro-Québec pour la mise en place des nouveaux câbles souterrains. /Photo Métro Média – Alain Couillard

Investissements. Hydro-Québec effectue d’importants travaux d’amélioration de son réseau reliant le point de service de Charlesbourg et le secteur de Stoneham sur le boulevard Talbot. D’une longueur de 5,7 km, l’objectif est d’augmenter de 25% la capacité de charge avant la saison hivernale.

Les câbles du bas sont ensuite installés sur les supports en haut du poteau électrique. /Photo Métro Média – Alain Couillard

«Cette hausse est due à l’augmentation de la population dans le secteur de Stoneham surtout en prévision de l’hiver», commente Marc-Antoine Ruest, conseiller en relation avec le milieu chez Hydro-Québec. Amorcé vers la mi-août, le plus gros des travaux est réalisé depuis le 15 octobre en bordure du boulevard Talbot. Ils représentent un coût de 7 M$ environ. Tout doit être terminé au plus tard en décembre.

«Quelque deux kilomètres de câbles souterrains proviennent d’un point de raccordement situé à Charlesbourg. Par la suite, des câbles aériens sont utilisés pour amener l’électricité vers Stoneham.»
-Félix Bastrash

Le contremaître attitré au projet, Jean-François Pelletier, précise que les fils électriques aériens sont remplacés par d’autres ayant une capacité de charge supérieure. «On transforme ce réseau pour alimenter Stoneham, car nous sommes très près de la charge maximale en pointe hivernale. Pour assurer une question de pérennité, on vient ajouter un 2e circuit électrique à celui existant.»

Jean-François Pelletier ajoute qu’advenant une panne électrique durant plus de quatre heures, c’est au moment de la remise sous tension du réseau que la surcharge survient, car tous les systèmes de chauffage s’activent en même temps. «Cette augmentation de la capacité du réseau permet également d’éviter un temps de délestage contrôlé.»

Jean-François Pelletier, contremaître attitré au projet de remplacement des câbles électriques sur le boulevard Talbot. /Photo Métro Média – Alain Couillard

Lors de la première phase amorcée récemment près du 2508 boulevard Talbot, Hydro-Québec avait délégué une quarantaine de travailleurs provenant des points de services de Beauport, Lévis, Saint-Agapit et Lebourgneuf. De plus, une vingtaine de camions ont aussi été utilisés lors de l’installation.

Capacité accrue

D’autres équipes travaillent en parallèle pour le même projet dans le secteur du boulevard Henri-Bourassa et du chemin du Lac-Beauport. Ils ont comme mandat de changer des câbles électriques par d’autres, plus performants.

Félix Bastrash, chef de réalisation, souligne que trois câbles souterrains, de 25 kV chacun, ont été remplacés afin d’augmenter la capacité de charge du réseau. «On part de Charlesbourg, par une conduite souterraine de deux kilomètres, pour installer de nouveaux câbles de relève qui vont venir en support avec ceux qui alimentent déjà Stoneham. Les charges montent d’année en année et l’on se prépare pour la prochaine pointe hivernale. On espère mettre ça sous tension avant le mois de décembre.»

Les câbles du bas sont ensuite installés sur les supports en haut du poteau électrique. /Photo Métro Média – Alain Couillard

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *