Communaute
16:36 14 septembre 2020 | mise à jour le: 14 septembre 2020 à 16:50 temps de lecture: 2 minutes

Cure de rajeunissement à la Station touristique Duchesnay

L’un des 14 chalets qui pourront accueillir un maximum de 16 personnes. (Photo gracieuseté)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
Divers intervenants dans ce dossier, Jacques Caron, président-directeur général de la Sépaq, le ministre Pierre Dufour, David Deslauriers, le député Éric Caire et Pierre Dolbec, maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo gracieuseté)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo gracieuseté)
(Photo gracieuseté)
(Photo gracieuseté)
Photo Métro Média – Alain Couillard)

TOURISME. Le gouvernement du Québec offre une cure de rajeunissement à la Station touristique Duchesnay, à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, en injectant une somme 8.4 M$. Les nouvelles installations, comprenant 14 chalets et l’ajout d’infrastructure, seront accessibles à l’été 2021.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, souligne que l’emplacement héberge également le centre de formation des agents de protection de la faune. «Le site va demeurer une destination de villégiature phare de grande qualité pour encore longtemps.»

Le coût de reconstruction des chalets représente 4,7 M$ tandis qu’une somme additionnelle de 3,7 M$ servira au raccordement aux réseaux d’électricité, d’égouts, d’eau courante, la réalisation des voies d’accès, les aménagements extérieurs, l’ameublement et les honoraires professionnels.

Tous les actuels chalets seront détruits puis reconstruits aux normes et facilités d’aujourd’hui. Chacun sera équipé d’un foyer au gaz, de lits grand format, d’une télévision reliée au câble, d’Internet, de l’air climatisé, d’une laveuse et d’une sécheuse, etc. Les nouvelles habitations pourront accueillir de 4 à 16 personnes. Ils seront adaptés aux besoins de visiteurs soit en famille ou entre amis. De plus, l’architecture de l’auberge, qui a profité d’importants travaux de mise à niveau en 2018, a grandement inspiré l’architecture des nouvelles constructions.

Pôle nautique

À ce projet s’ajoute celui de la construction du pôle nautique au coût de 2,3 M$. Celui-ci permettra à la clientèle de profiter au maximum de la saison estivale. Les installations concentreront la majorité des activités et service près du lac afin de créer une ambiance axée sur le plaisir en plein air.

Le directeur du centre plein air, David Deslauriers, précise qu’on retrouvera trois différentes zones de sable, incluant une plage agrandie et un terrain de volleyball, ainsi que deux aires de jeux pour enfants, un parc d’équilibre sur sangle et une roche d’escalade.

Un large quai flottant sera muni de chaises longues. Un préau regroupera une terrasse aménagée, des salles de bain avec douches et espace de restauration.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *