Communaute
09:10 17 mars 2020 | mise à jour le: 17 mars 2020 à 09:16 temps de lecture: 3 minutes

Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier: Le Centre socioculturel Anne-Hébert transformé

Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier: Le Centre socioculturel Anne-Hébert transformé
Christopher Landes, chargé de projet, Claude Phaneuf conseiller municipal, Pierre Dolbec et Micheline Vignola, représentante du Cercle de Fermières.(Photo Métro Média – Alain Couillard)

INVESTISSEMENTS. La Ville de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier a profité de la relocalisation de la Bibliothèque Anne-Hébert pour regrouper plusieurs de ses services sous un même toit. Le conseil a consacré une partie des anciens locaux pour aménager un espace permanent.

Une partie du local du Cercle de Fermières. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Le maire, Pierre Dolbec, rappelle que les élus siégeaient à la salle Kamouraska du Centre socioculturel Anne-Hébert qui ne proposait pas les facilités offertes maintenant. «Il n’est plus nécessaire de faire la manutention des meubles et des chaises avant et après chaque séance, d’où une économie de temps et d’argent.» Il note, entre autres, l’ajout d’un projecteur, d’un écran amovible et de micros.

«Les séances du conseil se tiennent dorénavant à la nouvelle salle à 19h au lieu de 19h30.»
-Pierre Dolbec

Ces travaux, réalisés au coût de 351 500$, ont permis d’utiliser la balance des espaces de l’ancienne bibliothèque pour le personnel du Service sports, des loisirs, de la culture et de la vie communautaire. «Il reste un peu de fignolage à compléter, mais le gros de ce qui devait être fait est effectué.» L’emplacement regroupe aussi le Cercle de Fermières qui a vu son local agrandi facilitant un réaménagement des métiers à tisser.

Le maire a également indiqué que le Laurent Juneau, menuisier et ébéniste à temps plein pour la Ville, avait confectionné beaucoup de meubles dans ce projet dont la table du conseil et celui de réception, le mobilier de la salle de conférence et plusieurs autres accessoires. «Cette façon de faire a généré d’importantes économies.»

Réalisations

La nouvelle salle de réunion du conseil de Ville. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Depuis les derniers mois, le Service des loisirs s’est enrichi de nouvelles infrastructures dont deux terrains de tennis, un éclairage du terrain de balle, un parc de planches à roulettes, une glissade permanente et un garage pour les deux véhicules zamboni.

La Ville compte compléter l’éclairage du terrain de soccer et l’ajout d’estrades couvertes. Parmi les autres projets que le maire aimerait concrétiser, il note celui de l’aréna et la construction d’une école secondaire.

«Lorsque je suis arrivé comme maire, j’ai regardé l’échéancier de tous les travaux qu’il y avait. Je m’étais donné l’objectif de réaliser la moitié de ces travaux lors d’un premier mandat et l’autre si j’étais réélu. J’y suis finalement parvenu.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *