Économie
13:01 3 décembre 2019

90 condos au Mont Tourbillon – Le conseil municipal officialise ce projet

La construction de l’immeuble est prévue à l’arrière du chalet actuel du club de golf. (Photo gracieuseté - Synchro Immobilier)

ÉCONOMIE. La construction de 90 unités de logement sur une parcelle de terrain au Mont Tourbillon est approuvée à l’unanimité par le conseil municipal de Lac-Beauport. Le président du Regroupement citoyen, Nelson Michaud, a aussitôt annoncé qu’il contesterait cette décision devant les tribunaux.

Le président du Regroupement citoyen, Nelson Michaud. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Lors de l’assemblée publique du 2 décembre, le représentant du Regroupement citoyen a déploré que le conseil municipal n’ait pas tenu compte du mémoire qui soulevait 15 problèmes auxquels des réponses devaient être apportées «Nous vous avons signalé toutes les embûches. Rien n’a été considéré.» Il a rappelé qu’une pétition, contenant plus de 400 noms, avait également été déposée.

Le maire Michel Beaulieu lors de l’assemblée publique du conseil municipal (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Pour le maire Michel Beaulieu, tout le dossier a été fait dans les règles. Cette décision du conseil permet de répondre à trois critères importants, dont celui d’assurer la pérennité du golf, d’offrir des habitations à des aînés à Lac-Beauport et de maintenir une stabilité financière à la municipalité. Il a rappelé que les élus de Lac-Beauport avaient écouté les citoyens en 2018 afin de minimiser les irritants associés à ce projet dont les travaux pourraient débuter l’an prochain ou en 2021. «Ils sont prévus sur une phase et ils dureront entre 15 et 18 mois. Ce n’est pas facile de faire des choix à long terme.»

Pour le Regroupement citoyen, rien n’est terminé. Nelson Michaud prétend que le changement de zonage fait avant le lotissement et la vente du terrain permet au propriétaire d’en tirer un meilleur prix. «L’usine de traitement des eaux usées sera un équipement fragile qui nécessitera de l’entretien, mais qui en assumera le coût?»

Le maire Beaulieu indique qu’avant que les travaux commencent, le ministère de l’Environnement devra se prononcer sur la construction du réseau d’aqueduc souterrain et celle de l’usine de traitement des eaux usées dont les coûts seront assurés par le promoteur. «Il s’agit de solutions gagnantes pour Lac-Beauport.»

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pascal Grob

    Insulte aux citoyens. Massacre environnemental. Ce « projet » sale qui viole les lois, les règlements , et la qualité de vie de résidents sera contesté devant les tribunaux.
    Que le maire Beaulieu soit sur d’avoir scellé son avenir politique en ayant mis de l’avant l’intérêt De ses amis avant l’avenir de la ville dont il a la responsabilité.

    • Anik Bilodeau

      Je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire! Voilà le prix à payer pour avoir réélu cet individu!