Communaute
22:00 19 mai 2016 | mise à jour le: 19 mai 2016 à 22:00 temps de lecture: 3 minutes

Retour de France des élèves de l’école secondaire du Mont-Sainte-Anne

VOYAGE. Après une année scolaire de préparation, les 16 élèves de l’école secondaire du Mont-Sainte-Anne (ESMSA) ont finalement participé à leur voyage en France. Retour sur leur séjour à l’étranger, où découvertes et partage étaient au menu.

Gabrielle Lefrançois-Paré et Étienne Dagenais sont embarqués à pieds joints dans cette aventure lorsqu’ils ont appris que leur enseignant d’histoire, Martin Fortin, voulait mettre sur pied un voyage culturel avec la communauté de Trun, en Basse-Normandie. L’année dernière, c’étaient ces élèves français qui étaient venus passer quelque temps au Québec, hébergés à la Grande Ferme sur la Côte-de-Beaupré.

Pour ces deux élèves, c’était la première fois qu’ils mettaient les pieds dans le vieux continent. Leur voyage, du 21 au 30 avril dernier, s’est déroulé rondement. Le groupe a d’abord visité Paris, nous racontent Gabrielle et Étienne. «La première journée a été plus difficile, commence Gabrielle. Je crois que les professeurs nous ont dit qu’on avait passé 40 heures debout.»

Qu’à cela ne tienne, les deux acolytes ont pu profiter amplement de leurs premiers jours dans la capitale française. «On a fait le trajet de l’aéroport jusqu’à notre auberge de jeunesse en métro», raconte Étienne, une autre première pour les deux amis. Tour Eiffel, le Louvre, le château de Versailles, l’Arc de triomphe, les Champs Élysées, Notre-Dame-de-Paris: le groupe a pu visiter l’ensemble des grandes attractions de la Ville lumière.

«Un soir, nous avions une période libre pour nous promener dans la ville, relate Étienne. Les professeurs nous avaient simplement donné une heure de retour, en s’assurant que nous étions capables de revenir à l’auberge de jeunesse. Avec Gabrielle et une autre amie, nous avions vu une grande roue au loin.» «On a décidé de prendre le métro et d’y aller!, de poursuivre Gabrielle. On devait prendre le métro pour s’y rendre. On s’est dit qu’au pire-aller, on allait demander de l’aide à quelqu’un. C’était vraiment beau la vue qu’on avait de là-bas. Je pense que Martin était fier de nous quand on lui a raconté notre expérience!»

En route vers la Normandie

Les élèves de l’ESMSA ont ensuite repris la route vers la Normandie, où les attendaient les étudiants de la Maison Familiale Rurale de Trun, d’où venaient leurs anciens collègues français. «Beaucoup nous ont reparlé de leur voyage quand ils étaient ici», commente Gabrielle.

Là aussi, les élèves ont pu visiter les incontournables, dont le Mont-Saint-Michel et les plages du débarquement de Normandie. Leurs cours d’histoire sur l’heure du dîner durant l’année scolaire avec leur enseignant ont pu les préparer à apprécier ces visites, croit les deux jeunes. «On n’y allait pas juste pour regarder, on savait ce qui s’y était passé», explique Gabrielle. Ce sont les yeux brillants et l’esprit plein de souvenirs que sont revenus les élèves et leurs trois accompagnateurs.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *