Communaute
20:16 11 janvier 2016 | mise à jour le: 11 janvier 2016 à 20:16 temps de lecture: 6 minutes

La parole à la duchesse de Beauport Geneviève Richard

CARNAVAL DE QUÉBEC. Comprenant tout le territoire de l’arrondissement de Beauport, la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval, l’Île d’Orléans et la Côte-de-Beaupré jusqu’à Baie-Saint-Paul, le duché de Beauport est représenté cette année par Geneviève Richard. Étudiante en communication publique à l’Université Laval, la Beauportoise a répondu à plusieurs questions touchant le défi qu’elle entend relever au sein de l’organisation du 62e Carnaval de Québec présenté du 29 janvier au 14 février.

Vous aurez à vous démarquer par l’originalité de vos stratégies de communication, de vente, de recrutement et de mise en marché. Quel est votre plan pour vous démarquer ?

«Représentant un vaste Duché, je suis heureuse de pouvoir couvrir tout ce territoire. J’y vois des avantages et un défi stimulant à relever. Mes stratégies pour atteindre mon objectif de vente de la Bougie consistent, notamment, à utiliser des points de vente permanents pour permettre à tous de se procurer la Bougie, à former une grande équipe dynamique pour couvrir une large partie de mon territoire et à repousser les frontières du porte-à-porte connues jusqu’à ce jour. J’ai déjà recruté une vingtaine d’organismes nouveaux, des restaurants et des commerces grâce à mon réseautage personnel bien établi.»

Raquette ou ski alpin?

«J’ai commencé jeune à suivre des cours de ski alpin au Centre de ski Le Relais. Depuis les derniers hivers, j’aime découvrir de nouveaux centres à travers le Québec.»

Que pensez-vous du retour à un rôle plus traditionnel de la duchesse alors qu’on a abandonné la partie «projet personnel»?

«J’adore le concept! Être ambassadrice de la campagne de la Bougie, c’est la plus belle façon de rencontrer des gens de mon Duché. Lors de ma période de recrutement, j’ai la chance d’échanger avec des équipes sportives, des élèves impliqués, des personnes âgées, en plus de me faire un bon réseau de contacts grâce aux rencontres professionnelles auxquelles j’ai le privilège de participer. La campagne de la Bougie n’empêche pas une Duchesse de créer une activité spéciale pour vendre des Bougies.»

Votre plus beau souvenir du Carnaval?

«J’ai participé aux défilés de nuit du Carnaval de Québec pendant de nombreuses années avec l’École de Danse Nadia Desgagnés. Nous préparions toujours des numéros à saveur folklorique avec des costumes flamboyants. Je me souviens d’une année où j’avais un pied blessé et je ne pouvais porter mes souliers de gigue. Pour pouvoir tout de même participer à la parade, Bonhomme Carnaval m’a accueilli sur le sommet de son char allégorique pour que je salue avec lui les carnavaleux!»

Est-ce la première fois que vous posez votre candidature?

«Oui. J’ai tenté ma chance cette année parce que cette aventure arrive à terme dans mes études. Je serai diplômée du baccalauréat en communication publique à l’Université Laval en mai 2016.»

Chocolat chaud ou café?

«Impossible de trancher! Le matin, j’adore me préparer un bon café avec du lait chaud moussé, mais quoi de plus réconfortant durant la saison hivernale que de se réchauffer avec un savoureux chocolat chaud, bien emmitouflée autour d’un feu?»

Quel lieu vous représente le plus au duché de Beauport et pourquoi?

«Plusieurs de mes emplois antérieurs étaient dans le Duché de Beauport. Au secondaire, j’ai travaillé à La Crémière aux Promenades Beauport. Résidente de Beauport depuis ma naissance, je rencontrais plusieurs connaissances chaque jour. Ensuite, pendant cinq ans, j’ai fait partie de la grande équipe de la quincaillerie Canac de Beauport. À ma caisse, j’ai rencontré de nombreux clients sympathiques et je me souviens de plusieurs d’entre eux. J’ai aussi travaillé au Sports Experts de Beauport où j’adorais pouvoir conseiller les amateurs de sports. L’an dernier, j’ai donné des cours de workout pour le Club de workout de Beauport. C’était une belle occasion de me garder en forme tout en prenant plaisir à organiser une activité collective. C’est en considérant l’ensemble des rencontres que j’ai fait grâce au service à la clientèle et les lieux que je sens que je me suis impliquée au sein de mon Duché au fil des années.»

Quelle est la plus belle qualité de Bonhomme?

«Il est curieux et il sait tout! Soyez attentifs lorsque vous rencontrez Bonhomme : il en sait plus que vous ne le croyez sur vous. Lorsque je suis arrivée à Paris avec les Duchesses, j’ai été très surprise qu’il me demande comment s’était déroulé mon vol. En fait, lorsque j’avais vécu l’expérience du tour d’hélicoptère du Grand Canyon en Arizona avec mes parents en 2013, j’avais éprouvé un grand malaise. Le fait que Bonhomme connaisse cette anecdote m’a pris par surprise et ça m’a fait sourire! Bien sûr, je peux aussi dire que Bonhomme est particulièrement attachant. Il fait le bonheur des petits et des grands assurément.»

Quels avantages au niveau de votre formation académique ou expérience personnelle et quels bons moments dans la vie vous a apporté jusqu’à maintenant le fait d’avoir été choisie comme duchesse du Carnaval ?

«Mes études collégiales et universitaires dans le domaine de la communication m’ont déjà amplement servi jusqu’à maintenant et me seront certainement utiles pour les prochains mois. Mes formations en communication orale sont pratiques devant les médias et les différents professionnels du milieu. Mes cours en relations publiques m’aident à gérer efficacement ma page Facebook de Duchesse. Je fais partie de l’agence Les Muses de Québec, une agence de casting et de figuration. Mes expériences sur les plateaux de tournage m’ont aidée à me sentir plus à l’aise devant la caméra et les journalistes.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *