Communaute
15:00 23 septembre 2018 | mise à jour le: 23 septembre 2018 à 15:00 temps de lecture: 4 minutes

Une terre riche à visiter en famille

TOURISME. Alors que l’achalandage de voyageurs en provenance du Québec est plus fort qu’il ne l’était à pareille date l’an dernier sur l’île d’Orléans, Brigitte Bouchard, coordonnatrice au bureau d’accueil touristique situé à Saint-Pierre, suggère quelques activités à faire en famille sur le territoire. 

Selon Brigitte Bouchard, l’île d’Orléans se distingue par l’offre diversifiée et de qualité de ses commerces locaux.

(Photo gracieuseté – Catapulte design)

D’ailleurs, CAA-Québec révélait, lors d’un récent sondage, que la province demeurait la destination favorite de 35% des vacanciers québécois. Mme Bouchard confirme que cette tendance se fait bel et bien ressentir à l’est de la Vieille Capitale.

Ainsi, si vous prenez le temps de traverser le fameux pont de l’île d’Orléans, vous verrez qu’il n’est pas nécessaire de s’exiler pour admirer des paysages enchanteurs ou encore pour s’ouvrir à des lieux riches en histoire.

Se régaler de produits d’ici

C’est bien connu, les paysages en bordure du fleuve Saint-Laurent sont propices aux pique-niques, passe-temps très populaire et abordable pendant la belle saison. Un arrêt dans les commerces locaux, comme les boulangeries et les cidreries s’impose pour y acheter un lunch prêt-à-manger.

Le parc des Ancêtres dans le village de Sainte-Famille est d’ailleurs l’un des incontournables pour manger à l’extérieur. Pour les plus téméraires, Brigitte Bouchard propose un accès au fleuve, à Saint-François, lequel abrite d’immenses rochers où il est possible de s’asseoir et de regarder passer les bateaux, et ce, même à marrée haute.

S’évader en nature

Selon la spécialiste en tourisme, la plupart des activités familiales se pratiquent en plein air. Par exemple, l’île d’Orléans peut être découverte par voie maritime avec la location de kayaks de mer à Saint-Laurent, ou avec l’un des trois types de croisières en zodiac offertes au grand public.

Sur la terre ferme, deux sentiers pédestres en nature s’offrent aux voyageurs qui aiment bouger, soit celui sur le flanc nord qui se situe face au musée Félix-Leclerc, puis celui près de la tour d’observation, où des modules de jeux pour enfants et des tables sont également installés.

En outre, les adeptes de vélo sont choyés avec des circuits sur les routes qui relient les villages entre eux. Parmi ceux-ci, le circuit Félix-Leclerc est le plus long, lui qui s’étend sur pas moins de 67 kilomètres.

Apprendre et découvrir

L’histoire de l’île d’Orléans la distingue particulièrement des régions avoisinantes. Pour le constater, l’authentique Maison Drouin, qui fait partie du patrimoine, est ouverte au grand public. La visite de cette architecture qui date de 1730 peut être faite à l’aide d’un iPad pour plus d’interactivité.

De plus, le musée de la pêche, dont l’accès est gratuit, montre l’historique de la pêche et des poissons du fleuve, alors que le parc maritime de Saint-Laurent est un ancien chantier naval où les types de bois et de nœuds marins nécessaires aux bateaux de l’époque font l’objet de la visite.

Finalement, la Nougaterie Québec, ouverte depuis maintenant quatre ans, offre l’opportunité d’observer les techniques de création du nougat. Quant à elle, la Vinaigrerie du Capitaine, qui cultive des produits biologiques, organise des activités guidées qui initient au processus de fabrication du vinaigre. Le volet de l’autocueillette de cassis biologiques, de cerises et de prunes constitue également un champ en expansion pour l’entreprise.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *