Communaute
13:37 16 octobre 2017 | mise à jour le: 16 octobre 2017 à 13:37 temps de lecture: 3 minutes

Fondation de l’Hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré: des investissements qui font la différence

SANTÉ. La Fondation de l’Hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré a investi plus d’un million de dollars depuis les cinq dernières années pour améliorer les soins et les services offerts dans l’établissement. 

Le condo offre toutes les commodités recherchées pour un séjour en tout confort.

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

La Fondation a tenu son assemblée générale annuelle en septembre dernier où elle a fait le bilan de ses plus récentes réalisations. En plus d’élire un nouveau conseil d’administration, elle en a profité pour présenter ses bons coups des dernières années, question de démontrer que l’argent amassé fait réellement une différence au sein de l’institut de santé.

Les chambres des soins palliatifs avant…

(Photo gracieuseté)

Parmi les réalisations les plus récentes, on retrouve notamment l’installation d’un auvent extérieur trois saisons. «C’est très apprécié des résidents, mais aussi des employés», remarque la coordonnatrice au développement philanthropique de la Fondation, Mélanie Brassard. Elle explique que grâce à cet abri, les résidents du CHSLD de l’hôpital peuvent profiter plus longtemps de l’extérieur, et ce, en tout confort. «Certaines personnes âgées sont plus frileuses, elles peuvent donc se protéger du vent derrière les panneaux», remarque-t-elle. L’auvent a été installé dans un des quatre jardins que compte l’hôpital.

… et après.

(Photo gracieuseté)

La Fondation a également permis d’aménager un condo tout équipé à même l’hôpital où les familles peuvent être hébergées gratuitement lors de la visite d’un proche. «Il est particulièrement populaire lors du temps des Fêtes ou des congés fériés», remarque Mme Brassard. À l’intérieur, on retrouve une chambre fermée, un lit escamotable, une cuisine complète, salle de séjour, une salle de bain et un accès au jardin de l’hôpital avec vue sur le fleuve Saint-Laurent. «Ça permet aussi à nos résidents du CHSLD d’avoir une plus grande intimité avec leurs proches, particulièrement pour ceux qui sont plus jeunes que la moyenne», soulève Mme Brassard.

Des soins palliatifs plus humains

Les résultats du premier volet de la campagne majeure de financement ont également été dévoilés lors de l’assemblée générale. Celle-ci a donné lieu à un réaménagement complet des soins palliatifs de l’hôpital. «On voulait que les chambres soient apaisantes et rappellent plus la maison que l’hôpital», a fait savoir Mélanie Brassard. Les chambres comprennent désormais un lit escamotable supplémentaire, ainsi qu’une causeuse, une grande fenêtre et une petite commode. Les salles communes, comme la cuisine et le salon de recueillement, ont aussi été repensées. «Ce sont des moments difficiles à vivre également pour les proches, alors on voulait leur donner tout le confort nécessaire pour traverser cette épreuve sans tracas», relate-t-elle.

Plusieurs autres investissements ont été réalisés pour améliorer les services au quotidien, autant pour les employés que pour les patients. L’hôpital a notamment acquis un appareil d’échographie pour le personnel de l’urgence. Des équipements spécialisés en cardiologie et en électrophysiologie ont aussi été achetés. Ces équipements qui servent à détecter des anomalies cardiaques permettent d’effectuer les tests à même l’hôpital. Grâce à ces deux investissements, les patients peuvent éviter des transferts vers d’autres centres hospitaliers. Finalement, une dentisterie a été créée pour permettre aux résidents de recevoir sur place les services d’une dentiste.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *