Communaute
14:04 22 novembre 2012 | mise à jour le: 22 novembre 2012 à 14:04 temps de lecture: 3 minutes

Projet Sciences, Sports et Plein air à l’école Caps-des-Neiges

L’école primaire Caps-des-Neiges a trouvé une façon bien originale de faire découvrir la région aux enfants tout en leur permettant de bouger et d’apprendre avec le programme éducatif Sciences, Sports et Plein air.

«Nous voulions donner une couleur particulière à l’école et nous avons voulu profiter de l’environnement dans lequel nous nous trouvons», explique Chantal Letarte, enseignante à l’école de St-Ferréol-les-Neiges. Ce projet permet à tous les élèves de faire huit sorties par année scolaire. Les activités organisées conjuguent les sciences, les sports et le plein air.

Par exemple, les enfants ont pu se rendre au Mont-Sainte-Anne pour aller y faire du vélo de montagne et pour aussi en apprendre sur les différentes sortes de feuilles. En octobre, les enfants sont allés au Cap Tourmente pour faire de la randonnée pédestre et observer les oiseaux. Une activité de géocaching, pendant laquelle les élèves apprennent à manipuler un GPS, a également été organisée sur le sentier Mestachibo.

«Ce sont des activités en plein air qui se font toujours dans un contexte d’apprentissage», indique Mme Letarte. Les sujets abordés reliés aux sciences sont variés, passant de la biologie à la protection de l’environnement. Pour chaque thème, des activités préparatoires sont organisées en classe avant les sorties en plein air.

Objectifs

Cette initiative, qui en est à sa troisième année, a plusieurs objectifs. «On voulait faire bouger les enfants et montrer l’importance d’avoir de saines habitudes de vie», dit Mme Letarte.

Il s’agit également d’une bonne façon pour créer un sentiment d’appartenance des élèves à leur école. Les professeurs ont l’occasion de voir les enfants dans un autre contexte. «C’est une façon de briser la routine, souligne l’enseignante. On essaie de rendre l’apprentissage plus vivant.»

Les sorties permettent également aux élèves de connaître la région en visitant plusieurs de ses attraits. Mme Letarte affirme que cet aspect peut faire en sorte que les enfants auront envie de retourner visiter certains endroits avec leurs parents. On vise également à faire découvrir des champs d’intérêt chez les jeunes et à améliorer la concentration en classe et, du même coup, les résultats scolaires.

Belle réponse des élèves

Sans surprise, les élèves sont bien contents de pouvoir faire autant de sorties. Mme Letarte observe de belles améliorations chez certains élèves et qu’ils ont toujours hâte à la prochaine sortie.

Cette initiative a reçu un fort consentement chez les parents, qui s’impliquent dans le projet en accompagnant les groupes pendant les sorties et en contribuant financièrement pour l’acquisition du matériel. Selon Mme Letarte, ce projet, ayant été créé en fonction de leurs besoins et de leur réalité, est unique au Québec.

 

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *