Communaute
18:20 7 octobre 2014 | mise à jour le: 7 octobre 2014 à 18:20 temps de lecture: 4 minutes

Des élèves de la Courvilloise s’expriment sur le pire et le meilleur de l’humanité

ÉDUCATION. À l’adolescence, on rêve généralement de changer le monde pour le rendre meilleur. Une cinquantaine d’élèves finissants de juin dernier à l’école secondaire de la Courvilloise viennent de lancer une publication électronique disponible gratuitement sur Internet qui regroupe, sous la forme d’un lexique, un ensemble de textes jetant un regard sur le monde contemporain, le pire et le meilleur de l’humanité.

Ce projet a été réalisé à la suite d’une invitation lancée aux élèves par les stagiaires en enseignement Mathieu d’Avignon et Bruno-Pier Huard dans le cadre du programme «Monde contemporain» sur les thèmes environnement et population, de concert avec les enseignants associés Luc Gagné et Carl Beaulieu.

«Les élèves ont été amenés à se situer dans le monde d’un point de vue personnel pour ensuite développer une réflexion en lien avec des sujets qui les concernent. Quels sont, selon vous, le pire défaut et la meilleure qualité des êtres humains ? Qu’est-ce que vous trouvez le plus déplorable, désolant, choquant de l’humanité et à l’inverse, le plus admirable, fascinant, inspirant ? C’est ainsi que nous avons questionné les jeunes», soulignent les deux stagiaires.

L’espoir à la base de tout

Pour Louiza Chalal, ce qu’elle trouve fascinant chez l’être humain, c’est l’espoir qu’il porte dans son coeur et qui grandit à chaque instant. «Je pense que l’humain respire, car il espère encore et pour toujours. L’espoir est à la base de tout ce que l’humain a réussi à bâtir, parce qu’il l’aide à franchir tous les obstacles auxquels il fait face. Parmi les lectures que j’ai faites, j’ai retenu ces mots d’Albert Einstein: «Apprendre d’hier, vivre pour aujourd’hui, espérer pour demain.» J’ai compris que, sans espoir, on ne pourra pas survivre…».

Par contre, le pire chez l’être humain pour elle, c’est l’idée de sa supériorité par rapport à autrui. «Cela s’est développé au fil du temps. À mon avis, c’est vraiment un grave problème, parce que cela touche n’importe quelle personne, de n’importe quelle ethnie et à n’importe quel moment. C’est véritablement de ce phénomène qu’est né le racisme qui engendre la violence, la guerre, la souffrance. C’est ainsi que le mal prend le dessus».

Une grande place à l’entraide

De l’avis de Philippe Lacasse, l’entraide est ce qu’il y a de meilleur chez les humains. «De nos jours, les gens deviennent asociaux et ne fonctionnent qu’avec leurs cellulaires. Quand arrive une situation dramatique, les gens auront tendance à filmer ou prendre des photos de l’événement. Mais il y aura toujours une personne qui n’acceptera pas la situation. Elle fera ce qu’elle peut pour aider. Dans ces actes d’entraide, je vois le vrai côté des humains que nous étions autrefois et le meilleur de notre humanité».

Contre la technologie violente

Philippe Lacasse se décrit comme une personne d’une certaine façon anti-progrès. « J’en ai surtout contre la technologie violente. Je suis contre l’évolution de la technologie, car elle nous facilite l’accès à des sujets quotidiens violents. Plusieurs jeunes ou parents voient des massacres et plusieurs formes de violence sur Internet. Personne ne bannit ces sites dégoûtants qui encouragent la violence gratuite. De plus en plus, la violence se fait sentir. Le monde est moins heureux, gentil ou compréhensible. Il y a aussi les milliers d’armes inventées par les hommes au fil des millénaires pour se faire la guerre… Alors, voilà le côté obscur de notre monde», exprime Philippe Lacasse.

Cette nouvelle publication électronique est disponible gratuitement à http://www.courvilloise.ca/images/documents/collectif.pdf

Le meilleur de l’humanité pour ces jeunes auteurs

L’amitié

L’aide humanitaire

La famille

La liberté d’expression

La solidarité

Le bénévolat

Le pire de l’humanité pour ces jeunes auteurs

L’abus de pouvoir

L’égoïsme

La guerre

L’intimidation

La pollution

La pédophilie

Le racisme

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *