Communaute
16:55 5 mars 2013 | mise à jour le: 5 mars 2013 à 16:55 temps de lecture: 3 minutes

Jardin collectif de l’île d’Orléans : des nouveautés cet été

Le Jardin collectif de l’île d’Orléans redémarre déjà ses activités. Plusieurs nouveautés s’ajoutent chaque été depuis sa création en 2010 et cette année ne fera pas exception.

Situé au Camp O Carrefour, à Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans, ce jardin collectif a plusieurs objectifs. Le Jardin éducatif est conçu et adapté pour des personnes aux capacités diverses, que ce soit des familles, des groupes scolaires ou des gens ayant un handicap. Des activités animées permettent aux participants d’apprendre les rudiments du jardinage en plus de faire de la sensibilisation à l’environnement. «On fournit des trucs pour apprendre à être écoresponsable», indique Marcel Paré, organisateur communautaire au Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord. Des démonstrations de compostage domestique seront notamment organisées.

Les organisateurs sont déjà à la recherche de personnes ou d’organismes intéressés à participer au projet. Ces bénévoles mettent le nombre d’heures qu’ils désirent. Sur place, ils ont accès aux outils et remplissent les tâches du jour inscrites sur un tableau à cet effet. L’année dernière, plusieurs centaines de personnes provenant entre autres de Centres de la petite enfance, de résidences de personnes âgées et du camp de jour du Patro Roc-Amadour sont venues contribuées.

M. Paré souligne que les raisons sont multiples pour participer au projet. «Ça permet de faire bouger, d’acquérir des connaissances et de rencontrer des personnes que l’on ne pourrait pas rencontrer autrement», explique-t-il. Des gens de différents milieux peuvent donc se côtoyer à ce jardin. «Il n’y a pas de préjugés autour d’une carotte», affirme M. Paré, sourire en coin.

Nouveautés

Les organisateurs prévoient agrémenter le site de plusieurs nouveautés. De nouvelles infrastructures seront mises en place, dont un tunnel à courges et une pergola pour créer des zones d’ombre et de cultures différentes. Un lit «Odo» sera aménagé pour offrir aux personnes ayant un handicap une expérience inusitée de détente sur un lit d’herbes. Un «sens-tier» fera aussi partie des nouveautés, offrant aux gens présents de se promener pieds nus sur un petit chemin composé de différentes textures. On parlera également de permaculture, qui consiste à jardiner dans un milieu où la diversité de l’écosystème naturel est conservée.

D’autres activités reviennent, telles que des ateliers de confection de jardinières de fleurs, de légumes et de fines herbes ainsi que des ateliers sur les semis. Plusieurs milliers de livres de légumes ont été récoltées l’année passée. Ils sont distribués aux participants selon le nombre d’heures d’implication. Aucun insecticide n’est utilisé dans ce jardin.

Pour s’inscrire et pour obtenir davantage de détails, contactez Christiane Bernard au 418 828-1151.

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *