Société
15:00 25 mai 2018

Pas de voiture, pas de travail?

Sur la Côte-de-Beaupré, pour certains employeurs, le recrutement devient de plus en plus difficile lorsque le poste exige un horaire atypique et que l’employé ne possède pas de voiture.

«Les personnes qui n’ont pas de voiture ne peuvent appliquer à la résidence en raison des horaires atypiques» – Denyse Duchesne et Geneviève St-Pierre, copropriétaires du Manoir du Château.

Photo Métro Média – Rénald Létourneau

Ce phénomène existe depuis plusieurs années toutefois, il est de plus en plus présent, surtout dans le domaine de la santé et des services sociaux.

Déjà que les hôpitaux et les établissements pour personnes âgées font face à une pénurie de main-d’œuvre, lorsque le transport en commun ne répond pas aux besoins de cette clientèle, le problème devient criant.

C’est le cas de la résidence pour personnes âgées, Le Manoir du Château, à Château-Richer, qui a mal à trouver du personnel puisque ce dernier doit composer avec des horaires irréguliers.

«Lorsque nous avons besoin d’un employé la nuit ou la fin de semaine à la résidence et qu’il n’a pas de voiture, nous devons, à ce moment-là, défrayer le coût du transport par taxi, explique Denyse Duchesne, copropriétaire. Les personnes qui ne possèdent pas de véhicule ne veulent pas postuler chez nous. Notre région ne peut se permettre plus longtemps de perdre autant d’opportunités et de personnel compétent».

Geneviève St-Pierre, également copropriétaire de l’établissement, nous indique qu’ils ont dû suspendre leur projet d’expansion puisqu’ils ne trouvent pas le personnel nécessaire sur la Côte-de-Beaupré.

«Nous offrons des services 24 heures sur 24, et ce, sept jours par semaine.»

Selon Mme St-Pierre, l’absence d’un transport destiné à une clientèle devant voyager hors des heures de bureau est un véritable frein au développement. L’établissement fait actuellement face à un problème majeur de recrutement et les copropriétaires sont à la recherche de solutions.

PLUMobile

Le service de transport en commun PLUMobile est conscient qu’il ne répond pas à tous les besoins. «Les changements en cours à la ville de Québec en matière de transport sont des opportunités qui vont nous permettre d’allouer des ressources afin de mieux répondre aux différents besoins», précise Bernard Paré, directeur général de Développement Côte-de-Beaupré.

Selon M. Paré, les responsables du transport sont en réflexion et ils sont conscients qu’ils ont un travail à faire pour amener les travailleurs de la région métropolitaine sur la Côte-de-Beaupré et ce à des heures différentes que celles déjà établies.

La Rédaction


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette