Société
14:35 4 septembre 2017

Un projet de 20M$ pour les aînés à Château-Richer

AÎNÉS. Des investissements évalués à 20M$ débutent à Château-Richer pour la rénovation de l’ancien monastère des Frères maristes. Ce montant comprend l’ajout d’un nouveau bâtiment qui deviendra la résidence Mont-Champagnat: 158 appartements destinés aux aînés.

Par Geoffré Samson

La première pelletée de terre du groupe LVB, en présence d’élus.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

Sonia Simard, Réjean Bouchard et leurs deux filles impliquées dans le projet.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

Acquis par le groupe LVB en 2016, les promoteurs sont aussi propriétaires de la résidence Charles-Renauld dans l’arrondissement Charlesbourg. Sonia Simard et Réjean Bouchard sont respectivement travailleuse sociale et avocat. Ils ont pris leur retraite professionnelle pour se concentrer entièrement sur ces nouveaux défis.

« Je désirais investir dans l’immobilier et mon épouse souhaitait prioriser le côté humain. Nous avons lié les deux afin de nous consacrer uniquement aux aînés. Ils profiteront d’une qualité de vie, jusqu’à la fin », mentionne le coprésident.

En effet, avec ses 52 unités de soins, la résidence permettra aux locataires d’être accompagnés jusqu’à la fin de vie, sans devoir être transférés dans un CHSLD. « Nous désirons maintenir les couples ensemble », ajoute Mme Simard.

Le couple de promoteurs mentionne qu’une quarantaine de Frères maristes demeureront locataires de la résidence. « Ils paieront les mêmes coûts qu’un autre résident, selon la grandeur du logement d’habitation », assurent-ils.

L’étang du domaine permettant détente et pêche.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

Les phases

La première phase n’étant pas encore complétée, les promoteurs n’excluent pas la possibilité d’ajouter 25 unités, si la demande était croissante. Ils ont prévu un étage à cet effet lors de la 2e phase d’agrandissement. Le nouveau bâtiment de 6 étages sera d’une superficie de 95 000 pi2 et sera adjacent au bâtiment principal, bâti en 1952. L’orgue Casavant en place sera conservé, ainsi que sa chapelle pour les rites religieux. Le promoteur envisage une 3e étape, mais ne préfère pas élaborer.

D’ici 2018, cinquante nouveaux emplois seront ajoutés aux 25 existants. À l’inauguration, la résidence comptera plus de 80 employés qui s’occuperont des soins, de la restauration et de l’entretien. Quant au couple de promoteurs, ils envisagent déjà d’autres projets qui sont à venir à l’automne. Tel que signifie leur nom d’entreprise: La Vie est Belle.

L’appartement modèle qui compte 3 pièces et une salle de bain.

(Photo TC Media – Geoffré Samson)

Bâtie sur un vaste domaine de 14 millions de pi2, la résidence Mont-Champagnat est en pleine nature. La propriété comprend un jardin, une cabane à sucre, un étang pour la tranquillité et la  pêche, une piscine intérieure, une salle d’exercice, un cinéma, en plus de nombreuses autres activités.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *