Société
20:00 26 avril 2015 | mise à jour le: 26 avril 2015 à 20:00 Temps de lecture: 3 minutes

La Côte-de-Beaupré recèle de trésors

ARCHÉOLOGIQE. En 2013 à Château-Richer, des travaux à proximité de la fondation du presbytère de La-Visitation-de-Notre-Dame ont révélé une découverte importante pour l’histoire de la Côte-de-Beaupré. Des restes d’une sépulture ont été aperçus lors d’une opération visant à creuser le sol.

L’Artefactuel a mis en place une surveillance archéologique afin de pousser plus loin l’étude par rapport à cette trouvaille faite à l’extérieur du cimetière. Les résultats des démarches suggèrent  que l’inhumation du corps, d’origine possiblement amérindienne préhistorique, a eu lieu avant 1749.

«On n’a pas pu constater aucune trace de fosses, aucun artefact, ni de cercueil», a expliqué la bioarchéologue, Émilie Desrosiers, lors de la session d’archéologie publique, tenue au Centre d’interprétation de la Côte-de-Beaupré récemment en marge du Colloque de l’Association des Archéologues du Québec. La région représente une zone ayant une richesse historique, patrimoniale ainsi qu’archéologique.

Pourquoi? «Depuis longtemps, il s’agit d’un environnement propice et invitant pour les humains», soutient l’archéologue et agente de développement en éducation et diffusion à Artefactuel, Gina Vincelli. Les données historiques, archéologiques ainsi que l’étude des paysages ont permis de  démontrer cette valeur tout comme la présence de trésors dans certains secteurs.

«Sur la Côte, il y a eu des efforts pour établir le potentiel archéologique», souligne, Gina Vincelli. Cependant, les divers partenaires font face à un défi. La dernière étude du potentiel archéologique date de 1982. Mme Vincelli croit qu’une mise à jour de l’étude est nécessaire afin de protéger les vestiges, orienter de façon plus ciblée les recherches et davantage guider les travaux d’aménagement et de construction. En ayant les données à jour et complètes, les lieux ayant un potentiel archéologique pourront être connus et publicisés.

Par le passé, différentes interventions ont eu lieu sur le territoire et la journée de conférence a permis d’informer la population de l’avancée des travaux de recherche. . Parmi ceux-ci, la Grande Ferme et le Vieux-Couvent de Château-Richer ont notamment été discutés.

 

Les différents sites d’intérêt

Les Couvents-de-Château-Richer

Centre d’interprétation de la Côte-de-Beaupré

Centre d’initiation au patrimoine – La Grande Ferme

Site de la Petite-Ferme du cap Tourmente

Lire aussi:

Les Couvents-de-Château-Richer deviennent un site classé patrimonial

Des vestiges datant de 1717 découverts à L’Ange-Gardien

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *