Société
18:31 1 juin 2015 | mise à jour le: 1 juin 2015 à 18:31 temps de lecture: 3 minutes

Fringale Santé gagne la première place du concours d’entrepreneuriat

RÉALISATION. La boutique Fringale Santé des élèves en intégration scolaire au centre de la Côte-de-Beaupré a remporté la première place régionale de sa catégorie lors du 17e Concours québécois en entrepreneuriat.

L’enseignante de Charlesbourg, Johanne Labarre, accompagnée de deux de ses élèves, sont allées à la cérémonie qui se tenait à l’Aquarium du Québec pour recevoir leur prix. Le groupe avait d’abord remporté la deuxième place au niveau local dans la Commission scolaire des Premières-Seigneuries dans la catégorie formation professionnelle et formation aux adultes.

L’idée, qui s’est rendue jusqu’en lecture pour le volet national, a démarré au centre de la Côte-de-Beaupré, où on ne trouve pas de cafétéria. «On voulait permettre aux autres élèves sur place de recevoir une collation santé à des prix abordables», a expliqué Mme Labarre devant son groupe d’élèves. Avec le support de l’agente au Carrefour jeunesse emploi L’Appui, Claudine Labrie, ils ont réussi à démarrer leur projet d’entrepreneuriat.

Sous le slogan «Pour combler les p’tits creux», tous ont mis la main à la pâte pour réaliser les premières collations santé, avec comme objectif de les vendre toujours un dollar ou moins par portion. Les élèves ont ensuite trouvé des partenariats avec les gens de la région. La propriétaire de la ferme Bon Temps, Isabelle Martineau, est embarquée dans le projet. «Les élèves ont fait du troc avec elle, a raconté l’enseignante. Ils ont peinturé ses paniers de Noël alors qu’elle nous fournissait des produits pour nos recettes.» D’autres partenaires comme Ameublement Tanguay et Club entrepôt ont participé au projet.

Nombreux produits disponibles

La boutique Fringale Santé a aussi offert d’autres produits au courant de l’année. Les élèves ont entre autres créé leur gamme de vaisselle faite à la main. «Ils ont eux-mêmes trouvé le logo et le slogan, puis ils l’ont peint sur nos produits de vaisselle, a fait savoir Johanne Lachance. On a pu vendre plusieurs produits lors de notre marché de Noël.» La compagnie des élèves comporte aussi des produits d’ambiance, comme des bougies ou des allumeurs, faits avec des matériaux recyclés.

Les élèves de Mme Labarre ont été emballées par le projet aux dires de l’enseignante. «Ils commencent déjà à avoir des idées pour l’an prochain, a-t-elle raconté. Je suis là pour les superviser, mais c’est vraiment un projet qui part d’eux.» Les élèves sont amenés à toucher à plusieurs aspects d’une entreprise, comme la production, la vente, la comptabilité et même la publicité. «Les apprentissages qu’ils font ici pourront se transférer à d’autres facettes de leur vie.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *