Société
20:14 23 mai 2014 | mise à jour le: 23 mai 2014 à 20:14 temps de lecture: 3 minutes

Projet Tuning: la persévérance éclipse les embûches

PROJET – En entendant gronder la rutilante Nova Chevy II 1967 fraîchement sortie du garage, nul doute que les apprentis mécaniciens de la deuxième édition du Projet Tuning – moteur de persévérance et leurs deux mentors, Christian Fortin et Christian Lajeunesse, ont relevé le défi de faire d’une carcasse une voiture de collection.

Depuis octobre dernier, sept garçons et une fille en adaptation scolaire de l’école secondaire du Mont-Sainte-Anne se rendent chaque mercredi au garage Atelier Show Car Design pour démonter et reconstruire la Nova, baptisée Éclipse. Ce projet de persévérance scolaire poussait les jeunes à travailler en équipe tout en apprenant les rudiments du métier de mécanicien.

«Les jeunes sont au cœur de tout ça. Ce qui importe, c’est leur apprentissage, leur évolution et l’estime d’eux-mêmes. C’était exigeant. Il fallait un bon travail d’équipe et y croire pour avoir un véhicule en si mauvais état et être capable d’aller au Salon de l’Auto-Sport au final», explique Gabrielle Fortin, agente de liaison au carrefour jeunesse-emploi Charlevoix-Côte-de-Beaupré et coordonnatrice du projet.

Rencontrés lors du dévoilement officiel de la voiture à l’école secondaire du Mont-Sainte-Anne, certains participants ne cachaient pas leur fierté devant la voiture blanche. Pour un d’entre eux, cette expérience lui a permis de découvrir qu’il aimait particulièrement travailler avec la torche pour faire du découpage alors qu’un autre, plus minutieux, a apprécié le démontage de la voiture. «J’ai toujours aimé la mécanique et le projet a confirmé ça», lance l’un d’eux.

Investissement

Ce projet, qui a abouti à l’exposition de la voiture au Salon de l’Auto-Sport de Québec en avril, est une histoire d’investissements. Christian Lajeunesse et Christian Fortin ont investi beaucoup de leur temps pour mener à terme le projet et inculquer leur savoir-faire. «Parfois, faire ça m’enlève un projet, mais ça ne me dérange pas. On n’est pas obligé d’avoir un intérêt pécuniaire dans tout ce qu’on entreprend. Avec ce projet, on essaie d’intéresser les jeunes à ce qu’on fait et à leur en apprendre le plus possible, c’est ça le but», explique M. Fortin, propriétaire du garage où avaient lieu les travaux.

La confection de la voiture ayant exigé entre 350 et 400 heures de travail, les deux Christian ont encore une fois dû avancer les opérations en dehors du travail. «C’est une job qui devrait prendre environ un an, mais on l’a fait en cinq mois», résume M. Lajeunesse.

Pour ce qui est des jeunes, ce dernier indique que tout a très bien été, comme avec la cohorte de l’année dernière. Quelques-uns d’entre eux auraient l’étoffe d’être mécanicien, ajoute-t-il.

Au niveau des investissements financiers, au-delà de 70% des partenaires étaient de la Côte-de-Beaupré. «Je pense que les gens de la communauté en retirent eux aussi un sentiment de fierté», estime Mme Morin.

Voiture recherchée

Le projet Tuning revient à l’automne 2014 et les deux Christian lancent un appel aux propriétaires de véhicule des années 50 à 75 qui seraient prêts à confier leur bolide pour l’occasion. Et à en croire le propriétaire de l’Éclipse, le résultat est satisfaisant. «Si vous avez besoin d’autres carcasses, je me porte volontaire, car le résultat est formidable!», a-t-il lancé aux responsables du projet.

Distinctions obtenues au Salon de l’Auto-Sport

– 1ère position, catégorie «Street machines 1965-1979»

– Mention spéciale, «Véhicule de rue hors de l’ordinaire»

Pour proposer une auto au projet: Christian Lajeunesse (418 827-2971), Christian Fortin (418 827-2888)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *