Société
16:58 21 février 2014 | mise à jour le: 21 février 2014 à 16:58 temps de lecture: 3 minutes

Les saines habitudes de vie, une nécessité pour tous, estime Sylvie Bernier

La sédentarité et la mauvaise alimentation ont de graves conséquences sur la population, y compris celle de la Côte-de-Beaupré. Des élus et employés municipaux de la région ont écouté les conseils de la médaillée olympique et ambassadrice de Québec en Forme, Sylvie Bernier, pour adopter des mesures favorisant les saines habitudes de vie.

Mme Bernier était de passage à Sainte-Anne-de-Beaupré jeudi soir lors d’une soirée intitulée «Comment bâtir une communauté en santé !», organisée par Côte à Côte en action. Celle qui a remporté l’or en plongeon aux Olympiques de 1984 à Los Angeles a raconté s’être engagée dans ce combat en prenant connaissance de statistiques révélant que la génération montante avait une moins bonne espérance de vie en santé que la génération actuelle.

Pour implanter des mesures favorisant les saines habitudes de vie dans un milieu comme celui de la Côte-de-Beaupré, la première stratégie est la collaboration, selon Mme Bernier. «Il faut absolument que tous les élus et les différentes divisions de chacune des municipalités travaillent ensemble quand on parle d’environnements favorables», explique-t-elle.

Pour créer ce genre d’environnement, il faut faciliter les choix sains. Par exemple, faire en sorte que les jeunes aient des accès sécuritaires pour se rendre à l’école ou au parc à pied ou en vélo. «Il faut modifier les environnements pour faciliter les choix sains», estime l’ambassadrice en saines habitudes de vie.

Offre alimentaire

Un plan sur le long terme est nécessaire et il importe de considérer comme des investissements les sommes injectées pour adopter de telles mesures plutôt que de les percevoir comme étant des dépenses. «Quand on travaille sur des environnements, c’est du long terme. Il faut y croire», soutient Mme Bernier.

Elle ajoute que l’offre alimentaire doit également être prise en compte pour favoriser des choix santé. «Si on se trouve dans un environnement où on offre seulement des restos minute, c’est difficile de faire des choix sains», expose-t-elle, en soulignant que l’offre alimentaire dans les arénas et les fêtes familiales pourraient être revue.

Ayant une résidence à Beaupré depuis 25 ans, Mme Bernier souligne qu’avoir accès au bord du fleuve pourrait contribuer à faire bouger la population locale, tant qu’elle dispose d’accès sécuritaires.

Prendre soin de soi-même

Il ne s’agit là que de quelques actions que met de l’avant Côte à Côte en action, supporté par Québec en forme à hauteur de 465 000$ par année. «Il y a pleine de façon de sensibiliser les gens», affirme Mme Bernier, qui conclut que prendre soin de soi-même fait de nous les meilleurs ambassadeurs pour les saines habitudes de vie.

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Sylvie Bernier a tenté de convaincre des dirigeants et employés municipaux de se mobiliser pour favoriser les saines habitudes de vie.

(Photo Jean-Manuel Téotonio)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *