Société
16:49 16 juin 2014 | mise à jour le: 16 juin 2014 à 16:49 temps de lecture: 3 minutes

Le communautaire se fait entendre à Boischatel

– Une soixantaine de personnes ont bravé la pluie pour participer à la veillée aux chandelles qui était organisée vendredi dernier pour souligner la première fermeture symbolique de la Maison des Jeunes de Boischatel.

Plusieurs membres de MDJ de la région étaient également présents. Devant l’absence de sommes destinées au rehaussement financier des organismes communautaires dans le dernier budget provincial, la Maison des jeunes de Boischatel a initié cette action de mobilisation.

«Nous avons pris la décision d’effectuer cette fermeture symbolique au lendemain du dépôt du budget, parce qu’après deux ans de mobilisation intensive et de réalisation d’actions de revendication auprès des élus et de la population dans le cadre de la campagne nationale «Je tiens à ma communauté, je soutiens le communautaire», nous en sommes rendus à démontrer réellement les conséquences du sous-financement, notamment les coupures de services et les fermetures d’organismes», a souligné Marie Pelletier, coordonnatrice de la Maison des jeunes.

Cette action a suscité de nombreuses réactions à travers le Québec. Lorsque le Regroupement des maisons de jeunes du Québec (RMJQ) a été mis au courant de cette fermeture, ils ont tout de suite avisé toutes les maisons des jeunes membres de cette action et plusieurs d’entre elles ont également effectué une fermeture symbolique en effectuant une veillée aux chandelles.

«Nous avons été touchés par ce mouvement de solidarité et en même temps nous comprenons davantage que cette situation de sous-financement est critique, que nous avons tous épuisé les ressources de nos milieux et que nous avons besoin d’un investissement financier à la mission qui nous permettra de répondre aux besoins réels de nos membres et de nos communautés», a affirmé Mme Pelletier.

Lorsque la campagne nationale a débuté en 2012, la région de la Capitale-Nationale a connu depuis deux fermetures d’organismes. De plus, plusieurs organismes rapportent dans leur rapport d’activités des coupures de services essentiels. «Il est évident que ces coupures et ces fermetures affecteront directement la population parce que les personnes qui reçoivent l’aide de ces organismes vont probablement se retrouver dans le réseau de la santé publique. Les municipalités seront également touchées parce que les personnes plus vulnérables se retourneront vers les mécanismes locaux déjà en place», indique l’organisation de la MDJ de Boischatel par voie de communiqué.

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *