Politique
07:30 3 mai 2011 | mise à jour le: 3 mai 2011 à 07:30 temps de lecture: 4 minutes

La vague orange emporte aussi Michel Guimond

Le fort désir de changement des Québécois sera venu à bout du député sortant Michel Guimond, lui qui représentait la circonscription de Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord depuis 18 ans à Ottawa. Le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jonathan Tremblay, a profité de la vague orange qui a soufflé sur le Québec, hier, pour l’emporté par 1107 votes.

Le néo-démocrate Jonathan Tremblay bat le bloquiste par 1100 votes de majorité

Arrivé vers minuit et demi au Pub La Chapelle de Beauport, lieu de rassemblement des bloquistes de la circonscription, Michel Guimond n’a jamais vu venir le tsunami NPD qui a frappé 60 des 75 circonscriptions du Québec.

«Je suis surpris, car le porte à porte n’annonçait pas ça. La démocratie a parlé et le peuple ne se trompe jamais», a déclaré le politicien élu à six reprises depuis 1993.

«La balle est dans le camp des nouveaux élus, dont celui de Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord», a-t-il ajouté entouré de journalistes.

Impressionné par le résultat

De son côté, le nouveau député, qui a obtenu 38 % des votes, s’est dit impressionné d’avoir obtenu le siège d’un vieux routier. «Au début de la journée, je me suis dit que j’avais 50 % de chance. J’ai rencontré beaucoup de gens et j’ai à cœur les intérêts de la région», a-t-il confié présent au rassemblement des néo-démocrates de la région de Québec dans un restaurant de Québec

Au menu au cours des prochains jours et prochaines semaines, M. Tremblay aura plusieurs rendez-vous à son agenda.

«Mon intention première est de rencontrer les différents intervenants de la région. Un député doit s’imprégner de la circonscription», a souligné le briqueteur-maçon de Beaupré.

Il aura fallu attendre très tard en soirée avant de voir les résultats prendre la tangente du NPD. Après Jonathan Tremblay et Michel Guimond, suivent le conservateur Michel-Éric Castonguay (9660 votes), le libéral Robet Gauthier (2624 votes) et le vert François Bédard (814 votes).

Sentiment du devoir accompli

Très digne dans la défaite, Michel Guimond a avoué avoir le sentiment du devoir accompli.

«La Terre continue de tourner. Si je peux être utile pour continuer à servir, je ne ferme pas la porte. Cela ne veut pas dire que je vais aller dans un autre palier politique», a soutenu celui qui a ressenti plus de tristesse de voir son chef, Gilles Duceppe, subir lui aussi la défaite.

Spécifiant que sa santé allait de mieux en mieux à la suite de sa laparoscopie, Michel Guimond a tenu à remercier tous ceux qui ont travaillé à ses côtés durant la dernière campagne électorale.

Pris par l’émotion, il a remercié ses enfants Isabelle et Louis-Alexandre ainsi que son ex-conjointe durant 19 ans, Mariette Langlois.

Retour envisagé?

Il a même entrouvert la porte à un possible retour dans quatre ans.

«Je vais retomber sur mes pattes. Je suis avocat spécialisé en relations industrielles et j’adore l’enseignement à l’université. Je suis très fier d’avoir représenté cette circonscription avec des intérêts très différents durant toutes ces années. On va peut-être se voir dans quatre ans. Qui sait?», a mentionné M. Guimond a félicitant Jonathan Tremblay pour sa victoire.

Quant à Robert Gauthier, candidat libéral battu pour une troisième fois, le résultat de cette élection c’est la plus belle démocratie que l’on ne pouvait pas avoir.

«Le peuple s’est exprimé et moi je respecte ça au maximum. On avait un excellent programme, mais le vent de changement était là».

Avec les journalistes Luc Fournier et Michel Bédard

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *