Politique
14:38 16 février 2018

Les objectifs de Parise Cormier

La dernière année de la mairesse de Saint-Ferréol-les-Neiges, Parise Cormier, s’est terminée sur une note positive, malgré les mois précédents les élections qui n’ont pas été de tout repos.

Parise Cormier entame son deuxième mandat avec optimisme.

Photo TC Media – Geoffré Samson

L’unique mairesse de la Côte-de-Beaupré est heureuse d’entamer son second mandat avec un conseil qui partage une même vision, celle de prioriser le bien de la municipalité. Précédemment, plusieurs conseillers n’avaient pas les mêmes objectifs, ce qui nuisait à l’avancement des dossiers. L’adversité régnait à l’hôtel de ville et la mairesse dit qu’il était difficile d’arriver à des consensus.

«Nous n’avons pas été en mesure d’adopter le Programme triennal d’Immobilisation (PTI). On ne pouvait prévoir à long terme et devions traiter un dossier à la fois.»

La mairesse est heureuse d’avoir une égalité homme-femme au sein de ses conseillers, ce qui apporte déjà une nouvelle dynamique. Elle entrevoit ses quatre prochaines années d’un bon œil.

Aussi, pendant son premier mandat à la mairie, les autres maires de la MRC de la Côte-de-Beaupré l’ont choisie à titre de préfète, un chapeau qui lui sera enlevé deux ans plus tard, au profit de Pierre Lefrançois, maire de L’Ange-Gardien.

«J’estime avoir fait un bon travail, mais je crois que la perte de la préfecture est une cause politique et non de mes compétences. C’est un risque, une journée tu gagnes et l’autre tu perds. Je dois avouer que je ne l’ai pas vu venir.»

Revenir à la tâche unique de mairesse a ses avantages, Parise Cormier pouvait dorénavant se concentrer sur son village. Elle a toujours écouté la population selon leurs besoins et les futurs aménagements au cœur de Saint-Ferréol-les-Neiges.

«Les citoyens ont plusieurs bonnes idées, mais ils désiraient majoritairement un effet wow en arrivant au centre-ville.»

La mairie a entendu et la fresque de l’église répond à l’effet désiré des Saint-Ferréolais.

Le mandat de peindre l’entièreté de la façade a été réalisé par l’entreprise locale Sautozieux.

En 2017, le développement de Saint-Ferréol-les-Neiges avançait un pas à la fois, Parise Cormier a plusieurs projets qui se concrétiseront cette année.

L’ajout d’éclairage et des lampadaires sur l’avenue Royale, terminer les rénovations du presbytère afin d’offrir plus d’espace à différentes activités, comme les cours de musique, en plus de créer un nouveau local pour le club de l’âge d’or sont quelques-unes des priorités de la phase 2 de revitalisation. De plus, la disponibilité d’internet haute vitesse dans toute la municipalité sera priorisée. La mairesse ouvrira aussi le dialogue avec les citoyens à la nécessité de créer une coopérative d’habitation de 25 unités pour les ainés. Un projet financé par le gouvernement.

Un autre dossier que Mme Cormier tient à cœur est celui de créer une Régie des loisirs à guichet unique pour la Côte-de-Beaupré. L’objectif premier de regrouper et mettre en commun les services des loisirs et les activités à un seul endroit. Tous les citoyens de la région paieraient le même prix.

«Il y a déjà de l’intérêt dans plusieurs municipalités, de plus, il y aurait beaucoup d’économie à faire.»

Cette idée est encore embryonnaire, mais Parise Cormier compte expliquer aux autres maires les bienfaits d’un tel regroupement. Spécialement que la construction de deux piscines intérieures, à Boischatel et Beaupré, devrait être confirmée dans les prochains mois.

Un autre dossier faisait partie de son programme électoral, un projet 100% collectif citoyen.

«Chaque année, la population décidera de l’aménagement à effectuer dans le village.»

En effet, un budget sera alloué pour un plan réalisé par des citoyens, comme des modules de jeu, des trottoirs, un terrain de tennis, des arbres.

«Nous analyserons ce que la population veut. Les élus n’auront pas le choix d’être ouverts.»

Finalement, le possible déménagement de l’hôtel de ville sera des discussions et une priorité.

«Je comprends que toute la population ne sera pas d’accord, mais c’est nécessaire.»

Parise Cormier entend écouter et s’ouvrir aux suggestions des citoyens et assure que toutes ses actions seront dans l’intérêt de la municipalité.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *