Politique
14:13 21 décembre 2017

L’Auberge de la basilique ferme définitivement

L’Auberge de la basilique à Sainte-Anne-de-Beaupré ne rouvrira plus ses portes.

L’Auberge de la basilique n’ouvrira plus ses portes aux pèlerins.

Photo TC Media – Geoffré Samson

Ce choix a été fait par la Congrégation des Pères Rédemptoristes lors de son chapitre décisionnel, qi a eu lieu entre le 5 et le 7 décembre. La vice-rectrice, Assunta Bouchard, précise que les procédures judiciaires en cours n’ont eu aucun impact sur cette résolution.

Le maire de Sainte-Anne-de-Beaupré, Jacques Bouchard, explique que le dossier est toujours entre les mains du Tribunal administratif du Québec (TAQ). Il rencontrera les Rédemptoristes après les fêtes. « Comme nouveau maire, je dois vérifier tous les éléments. À ce moment-ci, nous n’avons pas pris position sur la situation qui oppose la Ville aux Rédemptoristes. »

L’auberge était ouverte depuis plus d’un demi-siècle et nécessitait plus de 800 000$ pour la mise aux normes du bâtiment. « Ce facteur a été l’un des plus déterminants », exprime Mme Bouchard.

Tourisme

Le copropriétaire du Motel Deblois, Michel Shinouda, ne voit pas d’un bon œil la fermeture de l’auberge. « C’est une surprise et je ne suis pas très heureux. Les fermetures dans un endroit touristique ne sont pas favorables à la réputation. » Bien qu’il soit à proximité de l’auberge, les clients ont une multitude de choix d’hébergement. Ce qu’il conteste c’est que l’établissement ne payait pas de taxes et il voulait une équité.

« La Ville doit contribuer à publiciser Sainte-Anne-de-Beaupré, elle ne peut pas se fier sur la basilique. Nous, on a un budget limité pour notre entreprise. »

Le maire ne croit pas que cette fermeture affectera le tourisme. « Il est possible que les commerçants en profitent. »

M. Shinouda mentionne qu’il y a de nombreuses attractions qui favorisent le tourisme dans la région, dont le Canyon Sainte-Anne, le Cap-Tourmente et le Mont-Sainte-Anne. « Nous sommes à 20 minutes du Vieux-Québec et les motels de Sainte-Anne sont 100$ moins dispendieux. »

La suite

En février, les Rédemptoristes annonçaient la fermeture au Musée de Sainte-Anne et maintenant la fin des opérations pour l’Auberge de la basilique. Assunta Bouchard veut rassurer la population en précisant que les Pères et l’organisme centreront leurs énergies sur la basilique. « C’est l’élément principal pour nous. Même si nous avons fait des fermetures, on priorisera l’accueil des pèlerins. »

À ce moment-ci, il n’est pas possible de savoir si ces diminutions de services affecteront le tourisme religieux.

Les principaux sentiers de pèlerinage au Québec:

Chemin des Navigateurs – 400 km entre Pointe-au-Père (Rimouski) et Sainte-Anne-de-Beaupré pendant 21 jours;

Chemin des Sanctuaires – 375 km entre l’Oratoire Saint-Joseph (Montréal) et Sainte-Anne-de-Beaupré pendant 18 jours;
Chemin des Outaouais – 230 km entre la cathédrale Notre-Dame d’Ottawa à l’Oratoire Saint-Joseph pendant 12 jours;
Sentier Notre-Dame-Kapatakan – 215 km reliant la Rivière-Éternité au Lac-Bouchette pendant 12 jours;
Sentier gaspésien Terre et Mer – 164 km qui relie Cap-Chat à Gaspé pendant 10 jours;

Chemin des Sanctuaires – 60 km dans la Ville de Montréal avec la visite d’une cinquantaine d’églises et de sanctuaires;

Parcours du Pèlerin – Un parcours de 3 km dans la région de Lanaudière avec la visite de cinq chapelles de Chertsey et les environs, pendant une journée.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *