Politique
16:38 10 février 2014 | mise à jour le: 10 février 2014 à 16:38 Temps de lecture: 3 minutes

Entente pour appuyer les équipements culturels de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans

Les équipements culturels de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans bénéficieront d’une ressource commune pour notamment les appuyer dans leur stratégie promotionnelle et leur gestion opérationnelle grâce à un investissement total de 195 000$ de plusieurs partenaires sur trois ans pour l’embauche d’un consultant.

Cette entente, la première du genre au Québec, implique le ministère de la Culture et des Communications, la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale, le Secrétariat de la Capitale-Nationale et les Centres locaux de développement de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans. Selon Alain Winter, président du CLD de L’Île d’Orléans, indique que les défis pour les équipements culturels sont nombreux. Il estime qu’ils disposent de peu de moyens financiers en raison entre autres de la difficulté de trouver de l’argent. Ce n’est donc pas chose facile que de faire de la promotion et de la mise en matché avec peu de budget. Le recrutement de ressources de qualité, autant sur les conseils d’administration que pour les opérations, est également un défi.

Pour remédier à ces problèmes, un consultant senior sera embauché pour accompagner les équipements culturels dans leurs actions de mise en marché, «tout ça pour positionner leurs efforts sur différents marchés», indique M. Winter. Cette personne contribuera aussi à structurer et outiller les équipements culturels dans leur développement. Par exemple, cette ressource travaillera au développement stratégique pour trouver de nouvelles sources de financement.

«Cette entente favorisera le partage d’une ressource professionnelle et la mise en œuvre d’une stratégie promotionnelle plus efficace issue d’une vision commune. Toute offre culturelle, touristique et muséale de la région qui en bénéficiera s’en trouvera renforcée», estime la première ministre et députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Pauline Marois.

Consultation

Cette entente est le produit d’une consultation faite auprès des organismes culturels des deux régions pour cibler leurs besoins. Pierre Gaudin, directeur général du Centre d’initiation au patrimoine de La Grande Ferme, explique que les lieux culturels ont de petites équipes et n’ont pas toujours les moyens de s’offrir une ressource pour la publicité et le marketing.

«La personne va travailler pour l’ensemble dans l’idée de développer une pensée commune. […] Elle rencontrera chacune des organisations et va faire des recommandations pour que l’on travaille ensemble dans une concertation régionale et pour que la culture prenne sa place», indique-t-il, ajoutant du même souffle que cela permettra de libérer une partie de leur budget.

Contributions totales

Ministère de la Culture et des Communications: 30 000$

CRÉ de la Capitale-Nationale: 60 000$

Secrétariat à la Capitale-Nationale: 45 000$

CLD de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans: 60 000$

 

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Yves Germain, président de la CRÉ de la Capitale-Nationale, Pauline Marois, première ministre du Québec, Maka Kotto, ministre de la Culture et des Communications et Alain Winter, président du CLD de L’Île d’Orléans.

(Photo Jean-Manuel Téotonio)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *