Politique
15:30 21 mars 2014 | mise à jour le: 21 mars 2014 à 15:30 temps de lecture: 5 minutes

Portraits et engagements des candidats dans Charlevoix-Côte-de-Beaupré

Pauline Marois, Parti québécois

Détentrice d’un baccalauréat en service social et d’une maîtrise en administration des affaires, Mme Marois est la première ministre sortante, un poste qu’elle occupe depuis le 19 septembre 2012. Elle est députée de Charlevoix depuis 2007 et de Charlevoix-Côte-de-Beaupré depuis 2012. Élue pour la première fois en 1981, Mme Marois a dirigé plusieurs ministères, dont ceux de l’Éducation, du Revenu, de la Santé et des Services sociaux ainsi que celui de la Famille et de l’Enfance. Elle dirige le Parti québécois depuis 2007.

Engagements

– Favoriser le développement quatre saisons du Mont-Sainte-Anne

– Accompagner la municipalité de Beaupré dans le développement de son parc industriel

– Respecter les échéanciers pour la construction d’un nouveau pont pour l’Île d’Orléans

Jean-Yves Bernard, Québec solidaire

Engagé depuis 25 ans dans le mouvement communautaire et coopératif, ce résident de la Côte-de-Beaupré a été directeur de CKRL, la radio communautaire de Québec, où il a produit des émissions pendant plus de 30 ans. Consultant en économie sociale et en développement local, il a fondé et dirigé le regroupement provincial des organismes en aide domestique et été à l’origine de plusieurs projets comme le Sentier des Caps de Charlevoix ou le Festival Arts et Reflets sur la Côte-de-Beaupré où il habite depuis 35 ans. Il est membre de Québec solidaire depuis ses débuts après avoir été membre de l’Union des forces progressistes, l’UFP.

Engagements

– Réaliser une étude de faisabilité pour offrir un train de banlieue aux résidents

– Favoriser la construction de résidences multigénérationnelles abordables pour lutter contre l’isolement et la pauvreté

– Développer les emplois durables de qualité dans l’écotourisme.

Ian Latrémouille, Coalition Avenir Québec

Résident de Sainte-Famille, M. Latrémouille est ingénieur forestier depuis 2001. Il détient un baccalauréat coopératif en opérations forestières et un certificat en administration de l’Université Laval. Le candidat est administrateur et vice-président de la Fondation François-Lamy, qui œuvre à la mise en valeur du patrimoine architectural et culturel de l’Île d’Orléans. Le père de trois enfants est aussi administrateur d’une zone d’exploitation contrôlée (ZEC) en Mauricie.

Engagements

– Mise en valeur des produits du terroir et favoriser l’agro-tourisme pour rétabli un lien entre les agriculteurs et les consommateurs.

– Réaliser sans délai une étude de faisabilité sur la construction d’un troisième lien inter-rives et en divulguer les résultats.

– Alléger le fardeau fiscal des familles de la région en augmentant aucun impôt, taxe ou tarif à un niveau supérieur au taux d’inflation pour les quatre prochaines années.

Caroline Simard, Parti libéral du Québec

Native de Baie-Saint-Paul, Mme Simard œuvre dans le domaine de la recherche professionnelle en marketing depuis plus de 15 ans. Après avoir travaillé pour le Groupe Cossette Communication, elle a créé en 2006 Doxa Focus, entreprise qui a réalisé une étude auprès des commerçants possédant une entreprise sur le boulevard Sainte-Anne/route 138 en 2013. Membre de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec et de l’Alliance Affaires Côte-de-Beaupré, Mme Simard siège au conseil d’administration du Centre de la famille Valcartier, au comité consultatif de la Société de l’arthrite de l’Est-du-Québec, au comité Actions femmes et au leadership de la Chambre de commerce de Québec.

Engagements

– Prioriser la reconstruction du Pont de l’Île d’Orléans

– Intensifier l’essor du Mont-Ste-Anne comme destination touristique internationale

– Appuyer le projet d’embellissement et de revitalisation de la route 138

François Thériault, Option nationale

M. Thériault détient un baccalauréat et une maîtrise en science politique. Ses expertises universitaires sont entre autres l’évaluation des politiques publiques et l’analyse politique comparée. Depuis cet hiver, il enseigne au Cégep Sainte-Foy en science politique. De 2008 à 2012, le candidat a occupé un poste de conseiller en affaires intergouvernementales pour le secteur de l’énergie au sein du ministère des Ressources naturelles du Québec. Il a aussi agi comme coordonnateur d’événement en 2013 pour Craque-Bitume, un collectif d’écologie urbaine. M. Thériault réside à Québec.

Engagements

– Parler d’indépendance partout et tout le temps pour convaincre que l’indépendance est une bonne chose pour la province.

– Répondre aux préoccupations de plusieurs maires de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans concernant la décentralisation des pouvoirs, Option nationale désirant favoriser l’autonomie des régions

– Faire la lumière sur l’exploitation pétrolière sur l’Île d’Anticosti et au gisement d’Old Harry, dans le golfe Saint-Laurent, des projets pouvant affecter le fleuve.

 

L’Autre Voix, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *