Economie
13:25 24 avril 2016 | mise à jour le: 24 avril 2016 à 13:25 temps de lecture: 3 minutes

Thinking Habitat veut démocratiser la maison-conteneur

CONCEPTION. Longtemps réservée aux architectes excentriques, la construction d’habitations avec des conteneurs maritimes se démocratise. L’entreprise Thinking Habitat en fait sa spécialité et propose de combler les attentes des amants de ce type de produit résidentiel, réputé pour sa solidité et sa polyvalence, partout en province.

L’entreprise québécoise a fait la démonstration de son concept au cours de l’hiver, lors des divers salons de l’habitation, dont Expohabitat Québec. Elle y a présenté en primeur un modèle de ses minichalets de 640 pieds carrés, construit à partir de structures d’acier provenant de conteneurs maritimes recyclés. L’assemblage, les ouvertures pour les portes et fenêtres, ainsi que la préparation de base incluant l’isolation et câblage ont été complétés à son usine de la région de Montréal. La finition, l’éclairage, la décoration et l’installation des accessoires et de l’équipement ont été faits sur place.

«Les structures d’acier de conteneurs sont des structures solides, étanches et modulaires qui peuvent être alignées, empilées ou structurées selon les exigences architecturales souhaitées. Ils peuvent être utilisés pour la construction d’une maison ou d’une minimaison, d’un chalet ou d’un minichalet, et ce, au prix de départ compétitif de 98 000$ clé en main», explique Pierre Paquet.

Solidité et étanchéité

De l’avis du vice-président exécutif et associé chez Thinking Habitat, les conteneurs étant faits pour résister aux intempéries en haute mer, leur durée de vie s’avère quasi illimitée. Cette solidité à toute épreuve facilite le transport des coquilles, que ce soit par camion, train ou, bien sûr, bateau. De plus, leur modularité et leur capacité à s’empiler jusqu’à 15 unités en hauteur élargissent leur utilisation aux projets de condos et de bâtiments commerciaux.

«Sans oublier que l’étanchéité est à toute épreuve, puisque les conteneurs maritimes sont conçus pour préserver les précieuses marchandises qui sont transportées en quantité par bateau. Cela permet, d’une part, d’installer nos bâtiments sur un terrain humide ou à risque d’inondation. Grâce à un système de pieux mobiles, il s’élèvera avec le niveau de l’eau. Et, d’autre part, il est tout à fait possible l’ajout d’une membrane géotextile, afin d’y aménager un toit végétalisé», précise M. Paquet, dont l’entreprise profite d’un partenariat exclusif avec Conteneurs Experts pour convertir les caissons d’acier en habitations.

Éco-conscience et autonomie

À l’heure où la société se préoccupe de son empreinte environnementale, Thinking Habitat propose des structures offrant une alternative à la coupe forestière et qui minimise l’impact sur la végétation. Designers, architectes, urbanistes, promoteurs immobiliers et futurs propriétaires y trouveront une option favorable au développement de l’écoconscience sociale.

Convertis en habitation, les conteneurs maritimes sont isolés à l’aide d’une couche de polyuréthane de soya ignifuge. Cela assure un confort intérieur optimal, d’autant plus que la tendance favorise les aires ouvertes. M. Paquet allègue que son produit s’avère approprié pour les projets autonomes de minimaisons ou de chalets isolés en milieu naturel éloigné. Il estime que «l’approche énergétique hybride, combinant panneaux thermiques et mini-éoliennes, en surprendra plusieurs par sa performance».

Pour plus d’information : www.thinkinghabitat.com

À propos des maisons-conteneurs

-Dimensions standards par unité : 40 par 8 pieds

-Résistance : intempéries, ouragans et séismes

-Options : projet clé en main ou kit à assembler

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *