Economie
13:50 16 juin 2011 | mise à jour le: 16 juin 2011 à 13:50 Temps de lecture: 4 minutes

Un centre de bains nordiques de calibre international à Saint-Tite-des-Caps

Le projet de retraite de Martin Gladu, qui est devenu un mode de vie pour lui et sa famille, s’est officiellement concrétisé, hier après-midi, à Saint-Tite-des-Caps. Le plus important centre de bains nordiques de l’est du Québec, Station Blü, a été inauguré en présence des actionnaires et d’élus de la Côte-de-Beaupré.

Selon M. Gladu, le projet qui a nécessité plus de 5 millions $ en investissements privés, constitue un produit d’appel pour les régions de Québec et de Charlevoix, implanté au milieu de deux centres de ski internationaux.

«Le site enchanteur permet de bonifier l’offre touristique de Saint-Tite-des-Caps, en créant des emplois et en faisant rayonner la municipalité et la Municipalité régionale de comté (MRC) de La Côte-de-Beaupré», a pour sa part déclaré le président du conseil d’administration de Station Blü, Louis Gauthier.

Coupe Stanley et investisseurs

Il en a profité pour dévoiler le nom des propriétaires dont les hockeyeurs professionnels Patrice Bergeron, qui a compté deux buts pour mener les Bruins de Boston à leur première coupe Stanley depuis 1972, quelques heures plus tard, à Vancouver, et Alexandre Picard, ex-porte-couleurs des Blue Jackets de Columbus. Claude Beauchamp, Martin Clavet Bédard, Marc Drolet, Normand Lemay et Martin Pomerleau font aussi partie des actionnaires.

Aides financières

Les promoteurs ont reçu une aide financière de 75 000 $ issue de l’entente de partenariat en tourisme (ministère du Tourisme, Bureau de la Capitale-Nationale et Office du Tourisme de Québec) et de 50 000 $ du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation. Développement économique Canada a collaboré par le biais d’une contribution remboursable de 408 000 $. La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Charlevoix a contribué à hauteur de 50 000 $ et le Fonds commun des SADC et CAE a participé avec un prêt sans intérêt de 200 000 $. Le Fonds d’intervention économique régional (FIER) a remis 400 000 $. Le projet créera à terme une cinquantaine de nouveaux emplois dans une municipalité où le taux de chômage est nettement plus élevé que la moyenne provinciale.

Allonger le séjour des touristes

Aux dires du préfet de la MRC, Pierre Lefrançois : «Nous sommes convaincus que la venue de Station Blü dans notre région aura pour effet d’allonger la durée du séjour de nos visiteurs et de leur permettre de découvrir une autre partie de notre territoire qui gagne à être connue. Station Blü, combiné à l’offre existante dans la MRC, ne peut qu’accroître l’attrait de notre région.»

«Le conseil municipal a cru au projet de M. Gladu et a aidé à sa concrétisation. Il s’agit d’un ajout majeur qui complète l’offre touristique de la MRC avec le Sentier des Caps», a déclaré le maire de Saint-Tite-des-Caps, Pierre Dion.

Pour l’attaché politique de Pauline Marois, députée de Charlevoix, Martin Bélanger, Station Blü va unifier les clientèles de la MRC de La Côte-de-Beaupré et des deux de Charlevoix.

«Mme Marois se réjouit de l’apport touristique et économique à Saint-Tite-des-Caps qu’entraîne l’arrivée de Station Blü», a commenté M. Bélanger.

Le député de Montmorency, Ryamond Bernier, a noté la perspicacité de Martin Gladu.

Comme en Europe

«La grande région de Québec est en effervescence. Des projets de calibre international comme Station Blü, on ne voit ça qu’en Europe. Le gouvernement encourage l’implantation d’équipements nouveaux et de qualité qui favorise l’affluence de touristes», a souligné M. Bernier.

L’architecte Alexandre Blouin s’est inspiré de la nature et de l’histoire de Charlevoix pour créer ce design contemporain qui s’harmonise avec son milieu. 3 250 000 pieds carrés de superficie, une falaise de 40 pieds et une rivière d’un kilomètre qui entoure les installations créent une mise en scène d’exception.

Ouvert à l’année

Station Blü comprend un sauna, un bain vapeur, deux bassins à remous, deux bains glacés, 14 espaces de massothérapie, deux salles de repos, le tout pouvant accueillir confortablement jusqu’à 140 visiteurs.

«Il est ouvert 12 mois par année, peu importe la météo, l’âge ou la condition physique des visiteurs», a spécifié M. Gladu qui travaille sur son projet depuis 16 ans.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *