Economie
21:27 17 février 2015 | mise à jour le: 17 février 2015 à 21:27 temps de lecture: 3 minutes

Création d’un forum de 15 élus pour développer la région de la Capitale-Nationale

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL. Les villes de Québec et de Lévis, les MRC de Charlevoix, de Charlevoix-Est, de La Côte-de-Beaupré, de L’Île-d’Orléans, de La Jacques-Cartier, et la Nation Huronne-Wendat ont annoncé, cet après-midi, la mise sur pied d’une nouvelle gouvernance régionale en développement économique et social. Avec le Forum des élus composé de 15 représentants, la grande région de Québec se dote pour la première fois de son histoire d’une organisation simple, légère et inclusive qui n’entrainera pas la création d’une structure.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a été le premier à se réjouir de ce nouveau regroupement en soulignant que la MRC de Portneuf était pour sa part toujours en discussion concernant sa participation.

«Ce forum regroupe des élus qui ont tous le désir de travailler ensemble d’une façon volontaire dans une organisation phare pour le développement économique qui poursuivra plusieurs objectifs comme la coordination et la mise en œuvre des projets régionaux, la mise en commun des ressources dédiées au développement socioéconomique, le déploiement des programmes gouvernementaux à incidence régionale sur le territoire et la négociation d’ententes», a précisé M. Labeaume.

En terme de représentation, les villes de Québec et de Lévis auront deux sièges chacune, tout comme les MRC de Charlevoix, de Charlevoix-Est, de La Côte-de-Beaupré, de L’Île-d’Orléans et de La Jacques-Cartier. La Nation Huronne-Wendat bénéficiera pour sa part d’un représentant en la personne du chef Konrad Sioui.

Un lieu de concertation

Créé en remplacement de la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale, dernièrement abolie et où siégeaient plus de 45 personnes au conseil d’administration, le Forum des élus sera avant tout au service de ses membres et représentatif de chacun des territoires.

«Il sera un lieu de concertation afin d’atteindre les objectifs dans le respect des particularités de développement économique et social propres à chacun des territoires. Il misera de plus sur la convergence des préoccupations rurales et urbaines», a commenté le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

L’ensemble des représentants au sein de cette nouvelle gouvernance aura pour mandat de prioriser des secteurs de développement qui permettront à la région de la Capitale-Nationale de prospérer aux plans économique et social. Parmi les priorités établies, on note le développement de l’offre touristique, l’ajout d’équipements culturels, les ressources naturelles, la lutte à la pauvreté, le développement économique et l’économie sociale, l’immigration, ainsi que la mise en valeur et la protection des paysages.

On se rappellera que l’abolition par le gouvernement libéral de la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale a entraîné la perte de 25 emplois reliés à la bureaucratie.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *