Economie
22:00 30 avril 2015 | mise à jour le: 30 avril 2015 à 22:00 Temps de lecture: 3 minutes

La Côte-de-Beaupré se dote d’une banque de terres agricoles

AGRICULTURE. Afin de favoriser le développement de l’agriculture sur la Côte-de-Beaupré, la MRC a créé un service de banque de terres agricoles permettant de jumeler des agriculteurs à des propriétaires fonciers dont les terres sont inexploitées.

La création de ce service est en lien avec une des actions se trouvant dans le Plan de développement de la zone agricole de la MRC de la Côte-de-Beaupré, adopté en 2014. Cette dernière a participé à l’élaboration de cette banque de terres agricoles en collaboration avec le Centre local de développement et l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Côte-de-Beaupré.

La MRC compte plus de 2000 hectares de terres en friche, ce qui représente le plus haut taux de la région de la Capitale-Nationale. Près de 90 fermes exploitent pour le moment environ 2830 hectares sur le territoire.

Ainsi, ce nouveau service, une première sur le territoire de la Capitale-Nationale, vise à mettre en contact les propriétaires possédant des terres en friche à potentiel agricole avec des agriculteurs, comprenant ceux de la relève, qui sont à la recherche de telles terres. «Ça va faciliter le maillage entre ces personnes», estime le préfet de la MRC, Jean-Luc Fortin

Spéculation

Des banques semblables ont été créées dans trois autres régions de la province (Estrie, Montérégie, Lanaudière). Alors que pour ces régions les banques sont accessibles à tous sur internet, celle de la Côte-de-Beaupré sera confidentielle pour ainsi éviter la spéculation sur les terres agricoles. «C’était une chose très importante pour nous parce qu’on ne se fera pas de cachettes, il y a de la spéculation. Tant qu’on va laisser ça fonctionner, on ne pourra pas amener les terres agricoles à leur plein potentiel. Certains achètent des terres pour les laisser en friche en espérant faire du développement là-dessus. Ici sur la Côte, il faut arrêter ça», soutient Réjean Morency, président du syndicat de base de l’UPA Côte-de-Beaupré.

Les personnes intéressées devront donc remplir une fiche d’inscription disponible sur le site de la MRC pour l’acheminer au CLD de la Côte-de-Beaupré, qui s’occupera ensuite de mettre en contact les agriculteurs et les propriétaires fonciers.

Selon M. Morency, la proximité avec Québec et la qualité des terres font de la Côte-de-Beaupré un bon endroit pour lancer son entreprise agricole.

Paysage

Alors que la MRC travaille depuis quelques années pour protéger et améliorer le paysage sur la 138, l’exploitation des terres agricoles se trouvant aux abords de cette route pourrait contribuer à embellir l’endroit.

Le président du CLD de la Côte-de-Beaupré, Daniel Robitaille, fait par ailleurs remarquer que les propriétaires qui louent à d’autres des terres agricoles bénéficient d’un remboursement de taxes de 70% via un programme du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Formulaire et détails disponibles au http://www.mrccotedebeaupre.com.

Les avantages de la banque de terres agricoles

Location de terre moins coûteuse pour la relève agricole

La remise en culture de terres actuellement inexploitées

Augmentation de la production agricole

Mise à jour de la banque agricole de 2006

Exploiter les bonnes terres actuellement en friche

Mise en valeur de la propriété et des paysages

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *