Economie
18:30 14 octobre 2015 | mise à jour le: 14 octobre 2015 à 18:30 temps de lecture: 2 minutes

La construction résidentielle garde le rythme à Québec

STATISTIQUES. Contrairement aux prévisions de début d’année, l’activité sur les chantiers résidentiels de construction demeure supérieure dans la région de Québec après les neuf premiers mois de 2015 qu’à pareille date un an auparavant. L’abondance de logements collectifs a permis de sauver la mise jusqu’à maintenant.

La tendance pourrait toutefois s’inverser d’ici la fin 2015, comme le laisse présager le recul important de 910 à 546 mises en chantier en septembre dernier par rapport à il y a un an. Néanmoins, le bilan cumulatif après neuf mois demeure positif. Les données compilées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) enregistrent 4048 nouvelles habitations cette année, contre 3475 à la même période en 2014.

Des baisses d’activité continuent d’être constatées du côté des maisons individuelles (637 vs 688) ainsi que des jumelés et maisons en rangée (367 vs 526). La bonne performance des copropriétés (949 vs 765) et des logements locatifs (2095 vs 1496) compense largement depuis le début de l’année.

Croissance observée

«On observe une croissance depuis plusieurs mois dans la région de Québec, principalement en raison du dynamisme du secteur locatif. Plusieurs facteurs contribuent à stimuler le démarrage de projets d’immeubles de logements locatifs, précise Élisabeth Koulouris, chef analyste à la SCHL pour Québec. Parmi ceux-ci, notons les conditions de marché encore détendues pour la copropriété, les nouvelles orientations d’affaires prises par plusieurs promoteurs qui visent la poursuite de leurs activités et l’anticipation de la demande à venir du côté des baby-boomers et des personnes âgées.»

Selon l’organisme fédéral, la tendance des mises en chantier d’habitations dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec se chiffrait à 6196 en septembre, comparativement à 5926 en août. Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d’habitations.

Lire aussi le texte sur les données provinciales.

Journal de l’Habitation, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *