Economie
16:50 5 juin 2015 | mise à jour le: 5 juin 2015 à 16:50 temps de lecture: 3 minutes

Recul du taux de chômage à 4,1% en mai à Québec

EMPLOIS. Pour un troisième mois consécutif, la région de Québec se démarque au chapitre des gains sur le marché du travail. Elle se distingue ainsi sur le plan national en affichant le plus faible taux de chômage (4,1%). Il s’agit du meilleur résultat parmi les principaux centres urbains du pays et du plus bas niveau enregistré au cours de sept dernières années.

Les données compilées par Québec International illustrent que la Capitale cumulait 446 100 emplois en mai, soit 8800 de plus par rapport à avril. Ce gain s’inscrit comme le deuxième plus important au Canada derrière Toronto. Cette performance permet aussi à la région d’afficher un gain annuel de 12 100 emplois par rapport à mai 2014.

«Le regain des mises en chantier au premier trimestre (+332 unités) contribue à l’embauche graduelle dans la construction. Pour l’industrie manufacturière, la reprise se poursuit, mais elle demeure sensible à l’économie américaine. Quant au secteur des services, la tendance demeure à la hausse», observe Louis Gagnon, économiste principal à Québec International.

Il voit d’un bon œil les récentes annonces d’investisseurs étrangers dans la région, touchant les secteurs des services numériques, du jeu vidéo, des centres de données et de la biopharmaceutique. Cela laisse entrevoir de nouvelles opportunités pour les chercheurs d’emploi au cours des prochains mois.

La bonne performance de Québec se reflète aussi sur le taux de chômage, qui était de 4,1% en mai, un niveau qui rejoint presque celui de 3,9% de décembre 2008. Quant au taux d’emploi de 66,7%, il est revenu aux niveaux observés en début de 2014.

Seul bémol selon M. Gagnon, «si ces indicateurs s’inscrivent parmi les meilleurs au Canada, ils rappellent aussi que le bassin de travailleurs disponibles demeure restreint à Québec. Soulignons que Québec International a accompagné récemment neuf entreprises en processus de recrutement en France qui cherchaient à pourvoir près de 90 postes.»

Faits saillants

-La région de Québec a inscrit un taux de chômage de 4,1% en mai, contre 5% en avril. Celui-ci était le plus faible observé au Québec et le plus bas parmi les 8 principales régions canadiennes en importance.

-La Capitale a enregistré la création de 8800 emplois en mai par rapport à avril, pour atteindre 446 100 emplois.

-Le taux de chômage s’est rapproché du seuil de 3,9% enregistré en décembre 2008.

-Pour une 2e fois en trois mois, Québec occupe le 2e rang au Canada pour la création d’emplois, soit derrière Toronto.

-Pour l’ensemble du Québec, le mois de mai a perdu 2100 emplois par rapport à avril, alors que le taux de chômage est passé à 7,6%, une augmentation de 0,2 point de pourcentage.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *