Economie
21:56 19 novembre 2015 | mise à jour le: 19 novembre 2015 à 21:56 Temps de lecture: 2 minutes

Le parc éolien communautaire enfin en fonction

ÉCONOMIE. Les dix éoliennes du projet éolien communautaire Côte-de-Beaupré ont commencé leur travail: la MRC de la Côte-de-Beaupré et Boralex Inc., les deux partenaires du projet, ont fait l’annonce aujourd’hui de leur mise en service commerciale.

Pendant les 20 prochaines années, le vent soufflera dans les éoliennes du parc de la Seigneurie de Beaupré, dans lequel la MRC de la Côte-de-Beaupré a investi pour la dernière phase du projet. D’une puissance de 23,5 MW – l’équivalent de la consommation annuelle de 4000 foyers québécois – cette dernière étape représente des revenus nets de 800 000$ en moyenne par année pour la MRC.

Cette annonce arrive deux semaines avant l’échéancier prévu initialement, une nouvelle qui réjouit la mairesse de Saint-Ferréol-les-Neiges, Parise Cormier. «Ça signifie la fin du transport de matériaux et par le fait même, du trafic dans la municipalité», lance-t-elle d’emblée. Le parc éolien aura besoin de quelques semaines encore pour fonctionner à plein rendement.

Également préfète de la MRC, Mme Cormier estime que plusieurs projets pourront avancer plus rapidement avec l’arrivée d’un nouveau montant dans les coffres de la MRC. «Pour l’instant, on donne de plus petits montants d’argent à droite et à gauche, explique-t-elle. Avec ce montant, des projets déjà en cours vont pouvoir arriver plus vites à terme.» Des discussions sont toujours en cours à savoir comment l’argent sera distribué entre les municipalités.

Pensée régionale

Pour Mme Cormier, il est important que cet argent serve d’abord à la MRC, comme c’est cette entité qui a pris les risques avec le parc éolien communautaire. «Ça ne servira pas à payer l’épicerie, illustre-t-elle. Ce sera un fonds dédié à part du budget pour des projets régionaux.» Elle fait référence au Plan de développement durable de la MRC et à la Politique familiale, ainsi qu’au Plan de développement des zones agricoles comme exemple de projets où l’investissement est possible.

Les premières discussions concernant les Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré remontent à une dizaine d’années, selon la directrice des affaires publiques et des communications de Boralex, Patricia Lemaire. Le contrat avec Hydro-Québec pour l’ensemble du projet, d’une puissance de 365 MW, a une durée de 20 ans, avec la possibilité d’un renouvellement à terme. Il s’agit de l’un des plus grands projets éoliens au Canada.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *