Economie
12:00 18 octobre 2014 | mise à jour le: 18 octobre 2014 à 12:00 temps de lecture: 3 minutes

La tête dans les nuages avec un toit-terrasse

PLAISIRS EXTÉRIEURS. Vous aimeriez profiter des beaux jours, mais vous grelottez sous l’ombre de vos voisins dans votre cour de la taille d’une carte postale? La solution se trouve peut-être au-dessus de vos têtes. Repas au grand air entre amis, détente, jardinage, le toit-terrasse se prête à bien des activités.

Membre de la bannière Réno-Maître de l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ), Billy Laberge de Construction Rénovation Authentique, voit de plus en plus ce genre d’aménagement sur les toits de duplex et de triplex, les toits de garage, ou encore dans le cadre d’un agrandissement.

«Il n’y a pratiquement pas de limites à ce qu’on peut installer sur un toit-terrasse», remarque-t-il. Ce bain à remous dont vous rêvez, il peut y trouver sa place. Même chose pour cette cuisine extérieure qui vous fait saliver, une pergola pour ménager un peu d’ombre (il peut faire chaud, là-haut), ou encore une serre.

Cela dit, il faut prendre certaines précautions. «Le toit doit souvent être renforcé, explique l’expert. Il doit à la fois pouvoir supporter la neige et les nouvelles installations. On exige 100 lb/po plutôt que les 70 lb/po habituels.» Cela peut être le bon moment de rehausser l’isolation du toit, puisqu’il faut de toute façon tout arracher pour recommencer.

La nouvelle toiture peut être recouverte d’une membrane, puis d’une terrasse en bois ou encore d’une membrane de fibre de verre plus léger. Puisqu’on se retrouve sur le toit et que le soleil y plombe, les couleurs pâles s’avèrent préférables. En réfléchissant les rayons du soleil, le revêtement de sol reste ainsi plus frais et ne vous brulera pas les pieds.

D’autres y vont pour un couvert végétal, mais il faut alors prévoir une sortie d’eau pour l’arrosage et tout ce qui vient avec l’aménagement d’une toiture végétalisée : barrière hydrofuge et membrane antiracines pour protéger la structure, membrane de rétention d’eau pour assurer la survie des plantes. Ces toits ne doivent pas manquer d’entretien avec le temps, cela nuit à leur apparence. L’électricien devra aussi mettre la main à la pâte pour l’alimentation électrique (éclairage, cuisine extérieure, chauffe-terrasse, etc.). Autant d’éléments qui ajoutent à la complexité du projet… et à la note finale.

Sécurité

L’aménagement d’un toit-terrasse doit aussi respecter certaines normes de sécurité. Un peu comme une piscine, l’accès doit en être barré pour la sécurité des jeunes enfants. Il peut s’agir d’une trappe d’accès, ou dans le cas d’un garage, d’un escalier extérieur. Un garde-fou doit aussi entourer le toit-terrasse afin de prévenir les accidents fâcheux. Autre conseil de notre expert : parlez-en à vos voisins. Il faut en effet éviter les vues illégales pour ne pas nuire au bon voisinage.

Et puisque tout ce qui monte doit redescendre. Plusieurs propriétaires ajoutent un cabanon à leur toit-terrasse, question de pouvoir y ranger tables et chaises l’automne venu.

Pour rejoindre des professionnels de confiance : www.renomaitre.com

(Source : la bannière Réno-Maître de l’APCHQ)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *