Economie
12:00 18 novembre 2014 | mise à jour le: 18 novembre 2014 à 12:00 temps de lecture: 2 minutes

L’habitation en mode décélération jusqu’en 2016 à Québec

ÉCONOMIE. L’activité sur le marché résidentiel neuf devrait ralentir au cours des prochaines années dans la région de Québec. Le nombre de logements mis en chantier passera de 4125 en 2014 à 3650 en 2015, pour ensuite s’établir à 3300 en 2016.

C’est le constat qui ressort de l’édition du 4e trimestre de 2014 du rapport Perspectives du marché de l’habitation, publié par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Il semble que plusieurs facteurs contribueront au recul des mises en chantier au cours des deux prochaines années.

«Au premier chef, il y a l’offre plus importante qu’auparavant sur le marché de la revente. Ce sera particulièrement le cas pour la copropriété. Et ce, en dépit du fait que la production de ce type de logement soit en recul depuis 2013», explique Élisabeth Koulouris, analyste principale de marché à la SCHL pour la région de Québec.

Après avoir ralenti en 2013, l’activité sur le marché de la revente adoptera un rythme un peu plus soutenu. «La légère reprise du marché de l’emploi, combinée aux faibles taux hypothécaires, soutiendra les ventes d’habitations existantes au cours des deux prochaines années», prévoit Mme Koulouris.

Au total, 6450 propriétés changeront de mains par l’entremise d’un courtier immobilier en 2014 (+3%), 6650 en 2015 (+3%) et 6900 en 2016 (+4%). Le prix moyen des propriétés résidentielles devrait grimper de 1% cette année, puis de 2% annuellement pour atteindre 280 000$ en 2016.

Journal de l’Habitation, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *