Actualités
15:24 19 août 2021 | mise à jour le: 19 août 2021 à 15:24 Temps de lecture: 2 minutes

Nette augmentation des cas pour une cinquième semaine consécutive

Nette augmentation des cas pour une cinquième semaine consécutive
Photo: /123RFLes infections à la Covid-19 sont à la hausse au Québec.

COVID-19. L’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a publié, jeudi, la plus récente mise à jour des deux rapports qu’il a produit en soutien aux décideurs et aux gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux.

Pour la semaine du 7 au 13 août, voici ce qui ressort du rapport sur les risques d’hospitalisation :

Cas

  • Pour une cinquième semaine consécutive, le nombre de nouveaux cas est en augmentation (+46%) par rapport à la semaine précédente (2 358 versus 1 618) ;
  • Depuis plusieurs semaines, les personnes de moins de 40 ans représentent environ trois quarts des nouveaux cas ;
  • Depuis les 2 dernières semaines, on observe une augmentation significative des cas chez les personnes plus âgées et en particulier celles de 60 à 69 ans.

Hospitalisations

  • Le nombre d’hospitalisations anticipées (44) est en forte augmentation (+69%) par rapport à la dernière semaine (26) ;
  • Le nombre de cas qui pourraient nécessiter un séjour aux soins intensifs (18) est deux fois plus élevé que celui de la semaine précédente (8).

Le rapport sur les besoins hospitaliers met en lumière les éléments suivants :

  • Les projections reposent sur les données colligées jusqu’au 13 août. Elles sont basées sur le taux de transmission de la dernière semaine et prennent en compte la progression de la couverture vaccinale et de celle du variant Delta ;
  • Pour le Québec dans son ensemble, les projections suggèrent une augmentation du nombre de nouvelles hospitalisations. On ne prévoit pas pour le moment de dépassement des capacités hospitalières désignées.
    • Pour Montréal et ses régions proches (zone 1), les projections suggèrent que les taux d’occupation des lits réguliers et des soins intensifs augmenteront dans les 3 prochaines semaines. Même s’ils sont présentement relativement bas (respectivement 4% et 12%), les taux d’occupation des lits réguliers et des soins intensifs pourraient augmenter rapidement au cours des prochaines semaines, particulièrement aux soins intensifs ;
    • Pour la zone 2, les projections suggèrent là aussi que le taux d’occupation des lits par des patients COVID-19 pourrait augmenter au cours des 3 prochaines semaines. Actuellement, 3% des lits réguliers et 2% des lits de soins intensifs désignés pour les patients COVID-19 sont occupés.

Les rapports sont disponibles sur le site Web de l’INESSS dans la section COVID-19/Risques d’hospitalisation et projections des besoins hospitaliers.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *