Actualités
09:51 6 août 2021 | mise à jour le: 29 juillet 2021 à 10:26 Temps de lecture: 2 minutes

Durabilité environnementale et science

Durabilité environnementale et science
Photo: /Photo Métro Média – ArchivesFerme Onésime Pouliot se spécialise dans la production de fraises, de framboises, de bleuets et de patates douces. L'organisation se concentre sur la vente de fruits et légumes frais aux épiceries du Québec et des autres provinces de l'est du Canada, ainsi que sur la recherche et la promotion de l'avancement des connaissances scientifiques dans le secteur. 

C’est sur place récemment, à la Ferme Onésime Pouliot, que la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé des investissements totalisant plus de 1,7 M$ pour financer au Québec neuf projets qui contribueront au soutien et au progrès de l’innovation dans le secteur. Parmi les bénéficiaires, au niveau local la Ferme Onésime Pouliot a reçu d’AAC un financement qui pourrait atteindre 199 551$.

Le projet consiste à mettre au point des techniques qui mèneront à la production de fraisiers et de framboisiers performants, sains et exempts de maladies et d’organismes nuisibles. Les plants seront plus productifs parce qu’ils seront exempts d’agents pathogènes et d’organismes nuisibles, ce qui permettra aux producteurs d’utiliser moins de pesticides. Ce projet d’Agri-science, en plus des huit autres projets annoncés, feront progresser l’innovation, les activités scientifiques précommerciales et la recherche de pointe.

«Nous avons eu le privilège d’obtenir une contribution substantielle dans le cadre du programme Agri-science. Le projet de recherche « Propagation de plants sains de fraisiers et framboisiers » permettra de développer des techniques de fabrication de plants sains et exempts de pathogènes, ce qui aura un impact direct pour les producteurs canadiens de petits fruits et également au niveau de la production en serres, qui a un potentiel de croissance énorme», a commenté Guy Pouliot, propriétaire de la Ferme Onésime Pouliot.

La technologie, l’innovation et la recherche sont essentielles aux producteurs qui cherchent à accroître leur production et à améliorer leur compétitivité. Les recherches menées à l’échelle du Québec, et le pays tout entier aident nos producteurs à demeurer en position de croissance et de prospérité.

 

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *