Actualités
11:09 2 mars 2020 | mise à jour le: 2 mars 2020 à 14:46 temps de lecture: 2 minutes

Remise en service de la télécabine au Mont-Sainte-Anne

Remise en service de la télécabine au Mont-Sainte-Anne
La télécabine en question respecte tous les critères de sécurité et toutes les lois et règlements en vigueur. (Photo gracieuseté)

ACCIDENT. Les représentants du Mont-Sainte-Anne ont annoncé que la télécabine de la station qui avait subi un problème récemment et provoqué un accident a été remise en fonction hier le 1er mars .

«Des inspections minutieuses et des tests ont été effectués, sous la direction des experts du manufacturier et la supervision des autorités concernées, sur l’ensemble des composantes de la télécabine. La conformité, le bon fonctionnement et la sécurité de la remontée mécanique ont été confirmés. La Régie du bâtiment du Québec a donc donné son feu vert pour une réouverture», a souligné Maxime Cretin, vice-président et directeur général du Mont Sainte-Anne.

Finalement, l’inspection a permis de conclure que l’accident n’a pas été causé par un bris d’équipement, ni une intervention humaine ou une erreur opérationnelle. Il l’a été par un événement indépendant, extérieur et imprévisible. La source de l’événement provient d’une variation de tension sur l’alimentation électrique en amont de la station. Cela a généré une décélération du moteur et une oscillation anormale du câble de la remontée. Le frein d’urgence a été déclenché comme prévu, mettant la télécabine à l’arrêt.

«Nous sommes conscients que cet accident a été éprouvant pour les gens qui étaient à bord des télécabines, ainsi que préoccupant pour notre clientèle et nos employés. Nous avons pris et prenons toujours cette situation très au sérieux. Soyez assurés que nous avons pris toutes les mesures nécessaires et travaillé avec les meilleurs experts pour déterminer la source de l’accident et réagir adéquatement», a ajouté M. Cretin.

 

 

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Luc Côté

    Dois-je conclure que l’accident pourrait se reproduire à tout moment?
    Aucun correctif n’est envisagé?

    • Luc Côté

      Ce mercredi 11 Mars, certains média parlent d’un 2e incident… j’aurais préféré avoir tord de m’inquiéter.