Actualités
19:04 3 octobre 2018

Changement de cap à Sainte-Famille

ÉDUCATION. Après la fermeture impromptue d’un service au pavillon Sainte-Famille de l’école de l’île d’Orléans en juin dernier, l’administration a vite dû trouver une solution en prévision du retour en classe. 

Michel Pineau assure que la sécurité et le bien-être des enfants ont été pris en compte pendant la transition.

(Photo gracieuseté – Éric Dupuis)

Un nouveau service de garde, en accommodement des parents des élèves du bâtiment Sainte-Famille, a donc dû être instauré à la suite de cette urgence. L’instance privée qui était en place pendant la précédente année scolaire a en effet fermé ses portes à environ une semaine des vacances d’été.

Toutefois, Michel Pineau directeur de l’école depuis juillet, n’a pas voulu s’avancer quant aux motifs entourant cette étonnante fermeture, se contentant d’ajouter que «l’école est arrivée devant le fait accompli. Le service était fermé et il a fallu se virer de bord.»

Ainsi, M. Pineau raconte qu’un vent de solidarité s’est levé au sein du personnel qui se relayait pour combler les périodes de garde du midi et du soir. «Il y a eu un super service de la part de toute l’équipe, parce qu’il restait encore une semaine à l’année scolaire», poursuit-il, en ajoutant que même les enseignantes s’offraient pour surveiller les jeunes en dehors des heures de classes.

Recommencer en neuf

S’il s’agissait auparavant d’une entité indépendante de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries (CSDPS), c’est désormais le service de garde Le P’tit Bonheur qui dessert Sainte-Famille. Ce dernier, dont les éducatrices sont plutôt engagées directement par la commission scolaire, compte déjà deux autres divisions à l’école, soit aux bâtiments de Saint-Laurent et de Saint-Pierre.  

«Tous ont réalisé un travail colossal pour s’assurer d’être prêts lors de la première journée d’école, le 28 août dernier, afin d’accueillir les enfants», rajoute-t-il, satisfait du travail des deux éducatrices permanentes pour satisfaire à la demande des quelque 47 élèves qui se prémunissent du service de garde, le midi. Le pavillon Sainte-Famille reçoit au total 72 enfants. 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *