Actualités
22:00 11 mai 2016 | mise à jour le: 11 mai 2016 à 22:00 temps de lecture: 3 minutes

Un nouveau skateparc par et pour les élèves

ENTREPRENEURIAT. Après plus d’un an d’efforts, les élèves de l’École secondaire du Mont-Sainte-Anne (ESMSA) ont finalement inauguré leur tout nouveau skateparc intérieur, une première étape pour une place plus marquée du skate dans l’école.

L’enseignant Pierick Lefebvre était responsable d’organiser un projet entrepreneurial avec son groupe d’élèves en 3e secondaire, à l’automne 2014. Rapidement, un projet de skateparc s’est imposé chez les élèves responsables du projet. «On ne savait pas vraiment quoi faire d’autres, dit en rigolant l’un des responsables du projet, Zachary Grenier. Ç’a vraiment été notre idée principale.»

Les jeunes se sont d’abord tournés vers le skateparc de la municipalité de Beaupré, qu’ils voulaient rénover. Devant la complexité de la tâche, ils ont préféré regarder au sein même de leur école pour voir s’il n’y avait pas une place pour eux. «On a amassé près de 20 000$ pour réaliser notre projet», raconte Pierick Lefebvre.

L’administration de l’école, bien qu’emballée par leur idée, a tout de même soumis une liste de critères à respecter pour l’utilisation des planches à roulettes dans son gymnase. «On devait aller chercher du matériel spécifique pour ne pas abîmer le plancher, explique l’enseignant. Toutes les roues des planches disponibles sont conçues pour ne pas marquer le plancher du gymnase.» Le port des équipements de sécurité est également obligatoire.

Culture du skate bien implanté à l’école

Lui-même amateur de planches à roulettes, Zachary Grenier croit que les élèves de l’ESMSA sont particulièrement enclins à aimer cette discipline. «Avec le programme de snowboard de l’école, ça fait beaucoup de monde déjà qui aime le skate à la base», ajoute-t-il. Sans compter les élèves des autres programmes qui, jusqu’à maintenant, se contentaient d’aller au skatepark extérieur à quelques pas de là sur l’heure du dîner.

La deuxième phase de ce projet commence dès l’année prochaine, alors que des cours de skateboard seront offerts en parascolaire pour les élèves de l’ESMSA. «C’est sûr que ce qu’on aimerait, c’est d’avoir un programme de sport-études en skateboard», affirme Zachary Lefebvre. Les modules pourront également servir aux élèves du programme de planche à neige qui pourront s’entrainer à réaliser des figures avant les premiers flocons.

Skateboard: Une place de plus en plus assumée

Le fondateur de QC Skateboard Camp, Louis Grégoire, croit que les mœurs évoluent tranquillement du côté de l’acceptabilité du skateboard. «À mon époque, le règlement disait qu’il était interdit de se promener avec un skateboard!», a-t-il lancé devant la foule réunie pour l’inauguration du skateboard de l’ESMSA. D’ailleurs, c’est son équipe et lui qui ont conçu les modules du parc. «On les a faits amovibles, pour qu’ils puissent se déplacer et changer de niveau de difficulté», explique-t-il. Au début de ses activités dans les années 2000, Louis Grégoire se souvient que Beaupré était l’une des seules villes où l’on pouvait pratiquer le skateboard à l’intérieur, avec l’ancien skateparc de l’aréna de Beaupré.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *