Actualités
22:00 24 mai 2016 | mise à jour le: 24 mai 2016 à 22:00 temps de lecture: 2 minutes

Retour des navettes de PLUMobile vers le Festival d’été

AUTOBUS. Les festivaliers de la Côte-de-Beaupré et de l’Île d’Orléans pourront se déplacer sans tracas vers le Festival d’été de Québec cet été, avec le retour des départs supplémentaires de PLUMobile vers le lieu des festivités.

Les navettes de Festival d’été en sont à leur quatrième année, a fait savoir le coordonnateur au transport de Développement Côte-de-Beaupré, Marc-André Avoine. «C’est une demande qu’on a reçue à plusieurs reprises de la part des citoyens», assure-t-il. L’an passé, la navette avait assuré 200 voyages les six jours desservis.

Cette année, les utilisateurs de PLUMobile pourront monter à bord de la navette les 8, 9 10 ainsi que les 15, 16 et 17 juillet. «On est allé voir et ce sont des artistes majeurs qui se produisent à ces dates-là», renchérit le coordonnateur. Parmi les grands noms présents ces six journées, on compte notamment Duran Duran, Red Hot Chili Peppers, The Lumineers, Ice Cube, Cœur de pirate, et Rammstein.

Partir sans se casser la tête

Pour le coordonnateur en transport, avoir sa voiture au Festival d’été peut rapidement devenir encombrant. «Le stationnement est difficile sur place, rappelle-t-il. Le trafic est très dense et ça peut devenir assez long de sortir.» Ceux et celles qui désirent prendre quelques consommations évitent de prendre le volant à leur retour vers la maison en optant pour l’autobus.

L’aller-retour vers le centre-ville de Québec coûtera 10$, soit 5$ par transport. Les utilisateurs de PLUMobile qui ont déjà des billets ou des laissez-passer pourront également les utiliser. Pour la Côte-de-Beaupré, le premier départ se tient à 17h50 à Saint-Joachim avec l’arrivée prévue pour 19h à Québec. Pour l’Île d’Orléans, le départ se fait à 17h30 du bureau de l’accueil touristique, pour une arrivée à 18h45.

Les retours se font tous à la même place, à l’angle des rues Saint-Joachim et Honoré-Mercier, à minuit. «C’est un peu en retrait du site du festival, admet Marc-André Avoine. Mais de la façon qu’on est positionné, on peut rapidement sortir de la ville et revenir plus rapidement à la maison.» Les départs se font à l’heure fixe, sans possibilité d’attente, en raison de la densité du trafic, d’ajouter M. Avoine.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *