Actualités
22:00 3 février 2016 | mise à jour le: 3 février 2016 à 22:00 Temps de lecture: 3 minutes

Une nouvelle usine s’installe à L’Ange-Gardien

DÉMÉNAGEMENT. L’entreprise Étiquettes Multi-Action, œuvrant dans le domaine de l’imprimerie, fait son arrivée à L’Ange-Gardien, faute de place dans ses locaux actuels à Beauport.

La compagnie, créée en 1993, se spécialise plus spécifiquement dans le domaine de l’emballage, avec l’impression d’étiquette. «On est une compagnie avec une organisation très verticale, explique le directeur général de l’entreprise, Derek Gobeil. On fait notre propre colle, on imprime les commandes de nos clients, que ce soit en grandes ou en plus petites quantités, et on leur envoie le tout dans un format qu’ils peuvent utiliser.»

Toujours installés dans son usine de Beauport, la cinquantaine d’employés de l’usine doivent présentement circuler à travers les corridors étroits des lieux. «C’est un véritable labyrinthe, s’amuse Derek Gobeil. Chaque fois qu’on grandissait, on devait se trouver une façon de s’installer différemment. Pour l’instant, j’ai mon bureau dans un ancien garde-robe!»

C’est justement pour retrouver de la place et surtout, de l’efficacité que l’usine déménage à L’Ange-Gardien, sur un terrain en bordure du fleuve Saint-Laurent à proximité de l’ancienne auberge Montmorency. «On passe de 25 000pi2 à près de 43 000pi2, rapporte le directeur général. C’est une belle progression pour l’imprimerie, comme on continue d’être en croissance.» Le projet est d’une valeur de 4 millions de dollars.

Plus facile à L’Ange-Gardien

Le déménagement, prévu pour le 17 mars, était plus facile à réaliser sur un terrain de la Côte-de-Beaupré que dans la région de Québec. «On a regardé à Québec, mais c’était plus compliqué avec toute la paperasse à remplir et les taxes plus élevées, rapporte Derek Gobeil. Quand on a mentionné notre intention de venir à L’Ange-Gardien, on rencontrait le maire quelques jours plus tard pour lui expliquer notre projet.»

Le directeur général se fait rassurant, la nouvelle usine ne nuira pas à la quiétude du voisinage, croit-il. «Nous ne sommes pas une industrie très bruyante, explique-t-il. Pour le transport de la marchandise, ça se fait seulement dans le jour.» L’entreprise prévoit organiser une porte ouverte pour ses voisins immédiats.

Étiquettes Multi-Action a affiché être à la recherche de nouveaux employés sur le terrain de sa nouvelle usine. «C’est le défi principal lors d’un déménagement, la gestion des ressources humaines, croit Derek Gobeil. Il peut arriver que des employés ne suivent pas lorsqu’on change de place.» Le directeur général a mentionné avoir reçu déjà plusieurs curriculum vitae jusqu’à présent.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *