Actualités
22:00 30 mars 2016 | mise à jour le: 30 mars 2016 à 22:00 temps de lecture: 3 minutes

Maximum 40km/h à Boischatel

CONDUITE. La Ville de Boischatel a décidé de revoir ses règles en matière de sécurité routière, régularisant la limite de vitesse à 40km/h sur l’ensemble de son territoire, hormis trois rues principales.

Selon le maire de la municipalité, Yves Germain, tous les élus de la municipalité se sont fait parler au moins une fois de la sécurité routière lors des dernières élections municipales en 2013. «On s’était promis qu’on allait s’y pencher», rapporte-t-il. La Ville a notamment restructuré son comité de sécurité routière pour qu’il fournisse des recommandations sur les actions à entreprendre.

Boischatel a tenu le 27 octobre dernier une soirée de consultation pour connaître les principales préoccupations de citoyens en matière de sécurité routière. Lorsque venu le temps de se pencher sur la question des limites de vitesse, la centaine de citoyens présents ont manifesté leur préférence envers l’option de régulariser les limites de vitesse à 40km/h. Le conseil de ville a adopté un premier avis de motion à leur dernière rencontre sur lequel il devra voter à la séance d’avril.

Pour l’instant, la trop grande diversité des limites de vitesse rend confus les automobilistes sur le réseau routier. «Les rues à 30km/h étaient contestées parce qu’on disait que c’était des « trappes à ticket », explique M. Germain. Pour les rues à 50km/h, on sait qu’il y a tout le temps un certain seuil de tolérance qui s’ajoute, ça devenait trop vite.» Toutes les rues seront uniformisées au cours des prochains mois, sauf l’avenue Royale, la rue Notre-Dame et la rue des Saphirs, qui demeureront à 50km/h.

Nouvelles signalisations

La municipalité a entrepris plusieurs autres mesures pour augmenter la sécurité routière, comme l’installation de nouveaux panneaux d’arrêt. «Il ne faut toutefois pas en abuser, nuance le maire de Boischatel. Ça contribue à faciliter le virage à gauche sur certaines rues et ça diminue la vitesse sur l’avenue Royale.»

Les passages pour piétons connaissaient aussi leur lot de problème, selon Yves Germain. «Ce n’est pas une habitude que nous avons ici au Québec», remarque-t-il. La ville a installé un nouveau panneau à la hauteur de la traverse où la rivière Montmorency. Celui-ci s’allume lorsque le piéton l’active. Il devient plus facile, et plus sécuritaire, de traverser par la suite.

La ville compte acheter deux nouveaux afficheurs de vitesse portatifs pour sensibiliser les automobilistes lors de leur circulation. «Toutes les études le prouvent: lorsqu’un automobiliste voit à quelle vitesse il roule, il a tendance à la diminuer», fait remarquer M. Germain. Boischatel possède présentement cinq afficheurs de la sorte qui peuvent également enregistrer des données sur la circulation.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *