Actualités
22:00 3 octobre 2016 | mise à jour le: 3 octobre 2016 à 22:00 temps de lecture: 4 minutes

Automne politique occupé dans la région

POLITIQUE. L’automne sera chargé pour la politique sur la Côte-de-Beaupré et l’Île d’Orléans, alors que Caroline Simard, députée provinciale de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, dresse le portrait de ce qui l’attend pour les prochains mois.

L’automne s’annonce occupé pour la députée Caroline Simard.

(Photo TC Media – Archives)

La fin de l’année 2016 comporte son lot de priorités pour la députée provinciale. Parmi ceux-ci, Caroline Simard rapporte le progrès notable qu’a connu le quai de Sainte-Anne au cours des derniers mois. «Ça avance aussi très bien, assure l’élue. C’est près de 3/4 de millions de dollars qui ont déjà été mis dans le projet.» La valeur totale du projet est estimée à 10M$, rappelle-t-elle.

«Je suis allée visiter le quai de Sainte-Anne avec des citoyens qui m’avaient interpellée qui voulaient que je me rende sur place. Je connaissais déjà le quai de Sainte-Anne pour le fréquenter moi-même, mais cette fois, j’y suis allée en compagnie de Christophe Roubinet, le président de la corporation pour le développement du quai de Sainte-Anne.» Pour elle, il s’agit d’un projet important pour la région, car structurant.

La députée explique son rôle dans le dossier par rapport à la stratégie maritime. «Notre objectif, c’est d’accompagner les organisations en amont avant le dépôt de leur projet. Du moment qu’il est déposé, c’est de suivre ce projet-là au niveau du tourisme, puisqu’il s’agit d’un programme normé, et de m’assurer que le dossier est complet au ministère du tourisme pour la stratégie maritime.»

Le patrimoine au cœur de l’île d’Orléans

Le plan de conservation de l’île d’Orléans avance lui aussi rapidement et devrait même voir des conclusions tirées dès cet automne. «Il doit y avoir prochainement une rencontre avec les élus et le nouveau ministre de la Culture pour la première fois, c’est une question de semaines, assure la députée provinciale. Ce sera une première rencontre qui permettra ensuite de rendre public le plan de conservation de l’île d’Orléans»

«C’est sûr que moi, comme députée, j’ai fait des revendications à mon collègue et lui ai fait part des soucis des résidents, explique Mme Simard. On a plusieurs résidents de l’île qui nous ont parlé des délais en ce qui concerne leur demande au ministère de la Culture versus les exigences faites lorsqu’il y a rénovation.»

Dénouement pour l’eau potable à Sainte-Anne-de-Beaupré?

La lumière semble se pointer au bout du tunnel pour l’épineux dossier de l’eau potable à Sainte-Anne-de-Beaupré, du moins selon les propos de Caroline Simard. «Au début de l’été, j’ai organisé une discussion téléphonique avec le maire et les représentants du MAMOT, soit le cabinet du ministre et le sous-ministre. Lors de cette discussion, il y a une solution qui a été présentée au maire, solution qui a été approuvée par celui-ci.» La solution, tirée du fond pour l’eau potable et le traitement des eaux usées, devrait être présentée au cours de l’automne.

Par ailleurs, la députée se fait rassurante par rapport au dossier du pont de l’île d’Orléans et du 3e lien entre Québec et Lévis. «Ce qu’il faut retenir, c’est que le dossier du 3e lien, c’est un dossier et le pont de l’île, c’en est un autre. Il a été très clair lors de la rencontre avec mes collègues de la capitale nationale et le ministre que pour moi, le pont de l’île est une priorité. Il ne faut pas que ce soit freiné par des discussions entourant un 3e lien.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *