Actualités
21:00 8 janvier 2016 | mise à jour le: 8 janvier 2016 à 21:00 Temps de lecture: 3 minutes

Duchesses du Carnaval: Marie-Lou Lefebvre et «l’esprit de famille» des Rivières

CARNAVAL. «J’ai l’impression que mon duché, c’est comme un petit village. Comme chez moi, comme à la campagne: tout le monde se connaît». Dans Les Rivières, la duchesse Marie-Lou Lefebvre ne cache pas sa joie de retrouver «l’esprit de famille» de son Portneuf natal et compte bien sur la vente des bougies pour s’engager activement dans son duché.

Marie-Lou Lefebvre (2e à partir de la droite) est une entrepreneure en communications, qui a en haute estime de redonner aux résidents des Rivières leur engouement pour leur duché. (Photo TC Media – Mathieu Turgeon)

Q: Que pensez-vous du retour à un rôle plus traditionnel pour les duchesses?

R: «Je pense qu’il s’agit tout simplement de trouver des façons créatives de remettre l’engouement pour chaque duché du Carnaval; de dire: “C’est vous que je représente”. C’est ce que les gens m’ont dit beaucoup: qu’avant, il y avait un fort engouement pour les secteurs [donc], qu’on essaie de mettre un peu plus de l’avant les duchés et l’engagement des duchesses dans les duchés.»

Q: Justement, comment comptez-vous vous démarquer dans la vente des bougies?

R: «En mettant de l’avant le concours Mon moment bougie, [je veux que] les gens prennent en photo le moment qu’ils prennent pour faire brûler leur bougie, parce que c’est aussi une occasion pour les gens de se voir en famille. Le Carnaval c’est ça – c’est des moments – et la bougie aussi ça peut être un moment pour les gens.»

Q:Présentiez-vous votre candidature pour la première fois?

R: «J’ai été finaliste l’an dernier: je suis arrivée deuxième. Cette année, je l’ai eu enfin et je suis très contente! C’est sûr que les choses ont changé un peu, mais le défi est resté un peu le même pour moi. Présentement, la campagne se fait plus sur la vente des bougies et moi, c’est ce dans quoi je suis le moins à l’aise dans la vie, la vente! Donc, je me suis dit que c’était le moment de le faire! En le faisant pour le Carnaval, pour la bougie, je vais apprendre, ce qui fait que je serai plus à l’aise de me vendre moi, pour mon entreprise.»

Q: Dans le duché des Rivières, qu’est-ce qui vous représente le mieux?

R: «Le parc de l’Escarpement! Je viens de la campagne et c’est un lieu de nature, c’est un lieu de ressourcement, c’est une portion de forêt en plein milieu de la ville. Pour moi, c’est un petit havre de paix et ça peut me représenter d’une certaine façon, parce que ce sont des choses que j’apprécie dans la vie: la nature, les animaux.»

Q: Quel est votre plus beau souvenir du Carnaval?

R: «Ce sont des souvenir de famille, d’activités que mes parents prenaient le temps de faire avec moi. Le fait que, oui c’est dehors, oui c’est froid, mais ensemble c’est chaleureux. Donc je dirais que ce sont ces beaux moments-là, passés avec ma famille.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *