Actualités
21:16 22 novembre 2016 | mise à jour le: 22 novembre 2016 à 21:16 temps de lecture: 2 minutes

Le Parti québécois interpelle Caroline Simard

PROVINCIAL. Le Parti québécois a tenu à réagir à propos des allégations qui ont éclaboussé la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, en fin de semaine, lors du congrès de la Fédération professionnelle des journalistes. Selon eux, Caroline Simard devra rendre des comptes à ce sujet.

La députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard.

(Photo gracieuseté)

«Maintenant, j’attends de Mme Simard qu’elle fasse la lumière sur ces allégations. Les citoyens de Charlevoix-Côte-de-Beaupré méritent d’avoir des explications sur le rôle que le bureau de comté joue dans les publications des différents hebdos de la région», indique Josué Gaudreault Bouchard, président de l’aile du PQ de la circonscription, dans un communiqué de l’exécutif du Parti Québécois de Charlevoix-Côte-de-Beaupré.

Dans sa missive, M. Gaudreault Bouchard cite un article du journal Le Devoir traitant de présumées façons de faire au bureau de Caroline Simard. «Selon l’écrit (l’article du Devoir), le bureau de notre députée, Caroline Simard, aurait tendance à serrer la vis lorsque les articles publiés par les journalistes s’avèrent dérangeants pour son Parti. En d’autres termes, si un journaliste publie un billet qui ne va pas dans l’intérêt de notre élue libérale, ce dernier se voit perdre des entrevues et des exclusivités.»

Le président du Parti québécois conclut en réaffirmant son indignation. «Scandaleux! Nous savions que le Parti libéral avait tendance à diriger fortement les publications dans son intérêt, mais de là à faire du chantage… Il faut rappeler que ces gens qui nous dirigent sont payés par NOUS, citoyens, et qu’en retour, NOUS exigeons d’avoir l’heure juste», relance-t-il.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *