Actualités
11:00 22 novembre 2016 | mise à jour le: 22 novembre 2016 à 11:00 temps de lecture: 3 minutes

L’ancien zoo de Québec enfin accessible à la population

SENTIERS. S’il reste encore quelques travaux à effectuer sur le site de l’ancien Jardin zoologique de Québec, l’accès au grand public sera tout de même possible très bientôt, après 10 ans d’attente. Il sera possible de marcher sur les nouveaux sentiers dès le 3 décembre, à 10h.

D’une superficie de 20 hectares et striée de 2,3km de sentiers réaménagés, cette nouvelle partie actuellement nommée «Le Boisé du parc des Moulins» sera reliée à l’actuel Parc des Moulins, qui s’étend sur neuf hectares. «Il y aura deux sentiers d’accueil. Toutes les surfaces des sentiers ont été refaites en concassé sauf un qui garde un cachet très naturel», affirme Hélène Corriveau, directrice des parcs et espaces verts à la Commission de la capitale nationale, en primeur à Québec Hebdo.

Le pavillon d’accueil menant au cœur de l’ancien zoo, une autre entrée a dû être choisie. «On aurait pu utiliser le bâtiment de service, mais il y avait une question de délai et le fait que ça ouvre sur le cœur de l’ancien zoo (qui appartient toujours à la SÉPAQ)», explique Mme Corriveau.

Lors de l’annonce du mois d’octobre, le ministre responsable de la Capitale-Nationale et député de Charlesbourg, François Blais, avait insisté sur l’élément «quatre saisons». Ce sera effectivement le cas. «La plupart des sentiers étaient déjà déneigés. Maintenant, le stationnement [de la rue de la Faune] le sera aussi. De plus, le pavillon de service qui inclut actuellement des toilettes sera disponible à l’année», confirme la directrice.

D’autres étapes sont toujours à venir dans le développement de l’offre aux citoyens. «Une progression est prévue dès l’an prochain. Ça va aller en fonction des budgets, mais aussi selon les besoins et commentaires des usagers.»

La cession du cœur du zoo progresse

Actuellement, la Commission de la capitale nationale gère 29,3 hectares qui englobent le Parc des Moulins et le terrain de l’ancien Jardin zoologique. Éventuellement, 12 hectares pourraient s’ajouter, une fois que la SÉPAQ aura cédé cette parcelle. «La SÉPAQ a une volonté de céder les terrains à la Commission, qui par après, devra développer une vision pour les développer. Il reste encore quelques étapes avant de pouvoir donner l’accès de cette partie aux citoyens. Il y a plein de potentiel, mais il va falloir être patient», affirme François Blais.

«Un grand moment pour la population»

Selon le ministre, l’ouverture des sentiers, le 3 décembre, sera un très grand moment pour la population, en particulier celle de Charlesbourg et des environs. «Ça va être un moment très important. On avait dit avant Noël, je suis donc très content.»

Pour lui, l’accessibilité de cette première phase augure très bien pour la suite des choses. «C’est un premier pas, mais un pas dans la bonne direction. Les gens vont enfin pouvoir revenir sur un terrain qu’ils n’ont pas vu depuis très longtemps.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *