Actualités
01:26 27 septembre 2016 | mise à jour le: 27 septembre 2016 à 01:26 temps de lecture: 3 minutes

Quand le sport et l’écologie ne font qu’un

INNOVATION. Le nouveau Centre multifonctionnel de Beaupré a ouvert en grande pompe lundi matin, un établissement de 10 M$ construit dans l’esprit du développement durable et hautement attendu par la population désireuse de bouger.

(Photo TC Media – Prisca Benoit)

Depuis 2006, la ville de Beaupré caressait le rêve de remplacer l’ancien Centre sportif, devenu désuet. «C’était presque rendu une question de sécurité», raconte le maire de Beaupré, Pierre Renaud. Dès le début, l’idée d’un bâtiment de bois conséquent avec le plan de développement durable de la Communauté métropolitaine de Québec s’est imposée.

L’emphase a été mise principalement sur l’utilisation du bois dans la construction, un matériau particulièrement écologique qui s’intègre bien à l’ambiance «nature» qu’on souhaitait recréer au Centre. La structure se compose également d’acier et de béton, une façon d’aller chercher le meilleur de chaque matériau au meilleur coût possible. Un toit végétal rappelle pour sa part les pentes du Mont-Sainte-Anne situé à proximité. Le maire de Beaupré estime la durabilité du bâtiment de 60 à 75 ans.

Le volet écoénergétique de la nouvelle infrastructure permet de réduire la consommation énergétique du centre et ainsi réaliser des économies à moyen terme. Les grandes baies vitrées en verre de haute efficacité, l’éclairage DEL, la géothermie sont quelques exemples de choix qui permettront de réduire les coûts d’électricité, de chauffage et de climatisation.

Le maire de Beaupré veut ni plus ni moins que le projet devienne une référence en terme d’infrastructure locale. «On aurait pu faire quelque chose de vraiment simple, mais les gens sont fiers à Beaupré, croit M. Renaud. La population ne veut plus d’une boîte carrée, elle veut un milieu de vie et c’est ce que nous avons fait.» La Ville a investi 6 M$ dans le projet.

Horaire et espace plus vaste

Le pavillon principal du Centre multifonctionnel comprend un gymnase double répondant aux normes internationales de basketball, volleyball, badminton et tennis, en plus d’avoir une scène amovible lors d’événements. Trois salles polyvalentes, une terrasse et des aires de repos y sont également aménagées. Le pavillon secondaire sert pour sa part à abriter les kayaks l’été et à accueillir les fondeurs, raquetteurs et patineurs l’hiver.

«Ça fait longtemps qu’on dit qu’on manque de place, assure le directeur des loisirs de Beaupré, Gilles Carrier. Ici, le Centre pourra être utilisé le jour par les écoles, les organismes communautaires et les partenaires privés et le soir pour les activités de loisir.» Les locaux serviront pour l’ensemble de la Côte-de-Beaupré, alors que la ville affirme que 50% de ses inscriptions aux activités de loisirs proviennent des municipalités environnantes.

Le Centre multifonctionnel avait bénéficié d’une aide financière gouvernementale de près de 3 M$ issue de la Phase II du programme des infrastructures sportives et récréatives pour sa réalisation. «Il y a une importance au gouvernement qui est d’axer sur la prévention, de faire en sorte que nos gens soient plus en forme et d’éviter d’aller chez le médecin», assure la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard. Trois projets de la Côte-de-Beaupré ont également reçu une aide financière l’hiver dernier pour la phase III de ce programme, soit le parc des loisirs de Château-Richer, le Faubourg olympique à Saint-Ferréol-les-Neiges et le sentier Mestashibo.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *